vendredi 3 juin 2016

The Ballad of Red Sonja - 45T




Attention, DU LOURD !

45t (EP) - 1976 Marvel Comics Group. 
Cliquez pour agrandir
Face A - "The Ballad of Red Sonja", une chanson écrite par Frank Thorne, Mike et Sal Caputo, et interprétée l'année suivante au Lily Langtry's, un night-club du new Jersey.
Sur la Face B, des extraits - "in the words of Robert E. Howard" - du livre, lus par Frank Thorne himself !

Et en surprise totally toffee (mais dépêchez-vous, ça risque d'être viré de Youtube, droits Marvel etc....), vous trouverez ci-dessous deux vidéos-audio, une pour chaque face. Le son n'est pas magnifique (il passe bien quand même), mais c'est la première fois que je fais ça et mon appareil n'est pas un truc de concours.





--- LA FACE A ---





--- LA FACE B ---






mercredi 1 juin 2016

Paper Dolls by Yenreit Mot




Le Paper Doll, voilà un sujet qui mériterait un sacré post ! 
Entre ceux de Miss Fury, les adorables de Katy Keene (inspiratrice jusqu'au pseudo - dit-on - de Katy Perry) ou les diverzévariés comme ce Doll For Sadists, en passant par les stars 'Paperdollées', il y aurait de quoi faire. Bon, comme d'habitude, bien rares sont les hommes déshabillables, mais là n'est pas le sujet.

Puis concentrons-nous sur ceux, visibles plus bas, réalisés par un certain Yenreit Mot, pour Penthouse Comix et Penthouse Men's Adventures Comix.







-------------------------------------



PENTHOUSE PAPER DOLLS 
par YENREIT MOT 

















vendredi 27 novembre 2015

lundi 2 novembre 2015

Repose en paix, Master Ohrai (+ SF Adventure - année complète 1986)





Bon, j'arrive un peu après la fumée des cierges (j'étais en vacances), mais Noriyoshi Ohrai est mort il y a quelques jours à presque 80 ans.

La découverte de son travail à fait l'effet d'une bombe dans ma vie oculaire. Lorsque je l'ai découvert - en faisant des recherches sur Mad Max 2 - je suis resté pantois comme jamais je ne l'ai été, hébété, saisi par la puissance titanesque de ses compositions, de ses couleurs, de son agressivité.

A l'époque, personne ne parlait réellement de son travail. On évoquait rapidement ses affiches pour Star Wars ou Godzilla, et encore plus rapidement - et vaguement - son travail pourtant énorme pour les jeux vidéos, puis voilà tout. Il était presque impossible de trouver la moindre info.
Il la donc fallu remonter les manches, puis après pas mal de recherches, de commandes sur des sites 100% en japonais (l'enfer), et de posts sur ce blog, je suis tombé - ou plutôt je me suis fracassé - sur l'époustouflant ouvrage "The Beauties in Myths", qui compile ses fameuses couvertures pour la revue SF ADVENTURE dont j'abreuve le blog depuis un certain temps. Et là, même si je l'avais un peu pressenti, impossible de résister : Ohrai m'a définitivement écrasé comme une mite. 

C'est difficile à expliquer mais après 20 ans de passion déjà dévorante pour l'illustration, j'ai eu pour la première fois l'impression d'avoir trouvé comme une réponse. Comme si j'avais enfin mis la main sur le chaînon manquant parfait à tout ce que j'aimais depuis si longtemps : la peinture "classique", la mythologie, la mode, l'illustration populaire, l'action, une certaine fascination pour les armes et la haute technologie... mais surtout, une représentation totalement (et respectueusement) dévouée des femmes, les présentant comme quasi-immortelles, intemporelles et impériales, d'une puissance et d'une sagesse sans commune mesure, tout en évitant les écueils sexistes inhérents au genre (chez Ohrai, les hommes sont la plupart du temps aussi dévêtus que les femmes, voire davantage).
Je me revois tourner les pages du livre en m'exclamant à chaque illustration "Rooh mon dieu, c'est pas possible..." ; "Rohlalaaa non mais c'est une blague ?"....
Littéralement, je n'y croyais pas mes yeux et c'en était presque dérangeant : un artiste s'était emparé mon imaginaire, et l'avait mis sur papier !

Je m'en rend compte avec le recul mais à la découverte de cette imposante série des "Beauties in Myths" (presque cent peintures tout de même), le travail d'Ohrai est devenu une sorte de drogue. J'en avais besoin, c'en était presque physique, et il me fallait fréquemment un plongeon (voire une noyade) dans ses ouvrages pour apaiser temporairement les spasmes incontrôlables de ma rétine en rut (Simon Bisley a eu cet effet sur moi également, mais d'une façon moins intime si je peux dire (mais tout aussi viscérale, bref)).

A plusieurs reprises je suis arrivé en retard au boulot à cause d'Ohrai, trop plongé dans ses livres et ne voyant pas l'heure passer, au point que pendant un moment, j'ai préféré mettre mon réveil 20 mn plus tôt - et je me lève normalement à 5h - afin de m'assurer un minimum de temps d'éblouissement.
Heureusement tout ça s'est calmé par la suite, et après le choc de la découverte de son oeuvre, j'ai davantage cherché ses sources d'inspirations ou tout ce qui pouvait s'en approcher - Gustave Moreau, Ernst Fuchs, Nicholas Kalmakoff, William Blake, Robert McGinnis, ou encore les statues des six continents sur le parvis du Musée d'Orsay... - en vue d'un projet (mis en pause faute de temps) qui se serait appellé quelque chose comme "A la Recherche d'Ohrai"...


Mais bref, Noriyoshi Ohrai, l'une des raisons d'être de ce blog, s'en est donc allé, après plusieurs décennies de bons, de loyaux et d'extraordinaires services.
Et ce qui me console et me fait dire qu'il a pu partir en paix (selon la formule consacrée), c'est ce beau succès qu'on eut les deux splendides expositions consacrées à son oeuvre un an avant sa mort.



----------------------------


SF Adventure - année complète 1986



- Janvier 1986 -
FREDEGUNDE

- Février 1986 -
BRUNHILDA

- Mars 1986 -
MARTINA

- Avril 1986 -
JUDITH

- Mai 1986 -
INES

- Juin 1986 -
MATILDA

- Juillet 1986 -
ELEONORE D'AQUITAINE

- Août 1986 -
BERENGARIA DE NAVARRE

- Septembre 1986 -
CLARA

- Octobre 1986 -
HELOÏSE

- Novembre 1986 -
CONSTANCE

- Decembre 1986 -
FRANCESCA DA LIMINI