mardi 14 mai 2013

Dignité au rabais, ou le délicieux cadavre du Virgin Megastore



Le logo original de Virgin Record, par Roger Dean

Hier, le 13/05/13 à minuit, via mails et réseaux sociaux, la nouvelle de répand comme un virus digne des zombies de Danny Boyle : le Virgin Megastore, à l'agonie, annonce -50% sur la quasi-totalité du magasin. Les détenteurs de cartes de fidélité bénéficient de 20% supplémentaires.

L'enseigne Champs-Elysées ouvre à 10H, et les choses se compliquent déjà. Les gens dehors, des centaines (dont certains sont là depuis 7 heures du matin), s'impatientent, et tentent d'ouvrir eux-même la  gigantesque porte métallique. Ils tentent, ils tentent, les charognards. La tension est déjà là, quelque chose ne tourne pas rond. Une ambiance, une attitude.

Le service de sécurité fait grincer les gonds. Sésame ouvre-toi.

Les chiens sont lâchés, le chaos peut commencer.


Virgin des Champs (Photo : ©Yann Merlin pour Metro France)





Des centaines d'humains, visages déformés, hagards, montent en courant au premier étage, se poussent les uns les autres. Une femme chute dans le grand escalier. Personne ne l'aide à se relever.
Objectif : le rayon numérique. L'ipad à 700€ devient un ipad à 350. Alors ils en prennent 2,3,4, car même à 600€, les tablettes numériques se revendent illico sur Ebay ou Leboncoin. Mais il n'y a pas que ça à récupérer, et certains ont prévu le coup : ils sont venus avec des grands sacs. D'autres ont carrément ramené des valises.

Comme le témoigne une certaine Emma : "C’était la folie. Ça poussait de tous les côtés. Les plus pressés montaient les marches quatre à quatre pour aller dans les rayons hi-fi. Mais il y avait peu d’articles. Du coup, certains clients arrachaient de leur socle les appareils photos ou les tablettes en exposition. Les alarmes retentissaient de toute part. » (source : Le Parisien)

Au téléphone, un homme hurle, plié d'un rire nerveux  : "J'y crois pas, ici c'est l'apocalyyypse !!! "

Dans un premier temps, les employés trouvent ça hallucinant, positivement parlant. 
Mais ils vont déchanter très vite.




Les consoles Xbox, de 250€, passe à 175. Prenons en une, non deux, non trois. Durant  l'heure suivant l'ouverture du magasin, les vendeurs, complètement désemparés, sont suivis, pris à partie, traqués, insultés, secoués par des clients devenus fous. Certains employés montent sur des tabourets, et hurlent des ordres  aux gens afin de contenir, de canaliser la foule en furie. En vain. Des clients leur hurlent dessus, et l'attention sera - semble t'il - à qui criera le plus fort. Alors qu'ils ont commencé leur journée depuis moins de 2h, certains salariés s'échappent littéralement pour aller pleurer au stock, loin du chaos. Pour atterrir, pour se rendre compte de ce qu'il se passe, et reprendre un poil de force. La fermeture du magasin, le néant d'informations depuis plusieurs mois concernant un quelconque plan social, Pôle Emploi s'approchant, et maintenant ça, ça fait beaucoup.

Virgin des Champs (Photo : ©Yann Merlin pour Metro France)

En moins de 30 minutes, le rayon numérique est vide. Plus rien, à part de la poussière et des déchets sur les rayonnages (restes de menus McDo, cannettes vides, emballages divers). Des gens ont sous les bras des trucs sans savoir de quoi il s'agit. Ils ne savent même pas ce que c'est. "Vous pensez que je peux en tirer combien ?" osent-ils même demander. Mais même sans savoir, plus besoin de les mettre sur Priceminister. 
Car la vente n'a jamais été aussi sauvage, et des enchères commencent dès lors dans les files d'attente. Je n'ai pas eu d'ipad, je rachète le votre. Non moi, non moi, non moi, qui dit mieux ? On dégaine le cash, des billets passent discrètement de mains en mains. On se croirait en plein deal généralisé.

Virgin de Lyon, une heure après l'ouverture (photo ©Lyon Capital.fr)

La magasin a en stock 184 cartouches du dernier jeu Nintendo DS "Professeur Layton". 
Un revendeur de jeux vidéos, venu avec des amis porteurs, les prend toutes. Les 184.

Virgin Grands Boulevards, dès l'ouverture

Ceux qui sont arrivés trop tard au Saint Premier Étage - ou qui n'ont pas eu accès aux enchères sauvages - prennent alors TOUT ce qui passe à hauteur de panier. TOUT : peluches, Dvd au hasard, magnets, écouteurs, jeux de société, cartouches d'imprimantes. Ils n'ont pas le temps de choisir, sinon d'autres leur voleront leur butin. Alors ils prennent, ils prennent, se gavent sans peur de vomir. Ils prennent pour empêcher d'autres de prendre. La plupart sont au portable "Mais tu veux lesquels ?? Dis-moi vite, il n'y a presque plus rien !! Twilight ? Iron Man ? Transformers ? En blu ray ou Dvd ? Bon je prends tout et rappelle moi dans 10 minutes !! De toute façon on s'en fout, c'est à moins 50% !! "


Virgin des Champs (Photo : ©Yann Merlin pour Metro France)

(photo ©Lyon Capital.fr)

Et pourtant - forcément - ils vomissent, quand le coup de sang est passé. Où ?  Aux caisses.
C'est réellement là qu'ils font leurs emplettes, leurs "bonnes affaires" : alors ça oui, je prend, ça non, ça oui, ça non... Ils reposent alors ce qui, en fait, ne les intéresse finalement pas.
La moyenne d'attente dans la file est de 1h30. Derrière les caissières, des centaines de produits divers s'entassent en dizaines de colonnes, trop rapidement dégueulés pour être rangés convenablement. Alors out  le traditionnel classement Fantastique  / Horreur / Comédie : on prend tout et on repose tout en tas au rayon Dvd. Obligé. Les clients, pour une fois, ne se plaignent pas.

Virgin Marseille, 20 minutes après l'ouverture.

Une employée sort fumer une clope, par une sortie privée qui mène dans la rue d'à côté. Elle a bien pris soin d'enlever son gilet rouge, chose qu'elle ne fait jamais. Elle n'a même pas allumé sa cigarette que les gens repèrent sans pitié le petit logo sur son badge et l'accaparent : "Vous pouvez me mettre ça de côté ? Il vous reste des ipad ? Achetez en un pour vous, et je vous le rachète !"
L'employée leur répond que non. Leurs bouches se déforment alors, deviennent méchantes : "Non mais sérieux on croit rêver... Pffff !! "
Même aux livres, rare rayon sur lequel les soldes n'ont pas lieu (Loi oblige), les gens remplissent des paniers en prenant - là encore - tout ce qui leur passe sous la main. Lorsque les employés leur précisent que les livres ne bénéficient pas de réductions : "Non mais vous auriez pas pu le dire? " - et reposent tout tel quel, n'importe où, avant de partir bon train vers des rayons plus juteux.

- "Vous devriez être contents, on rachète vos indemnités"
- "C'est scandaleux, les vendeurs se sont servis avant nous ! "
- "Vous n'allez pas vous plaindre d'être bientôt au chômage : vous vendez aujourd’hui, et je contribue en achetant.”

Pour ajouter au chaos ambiant, au rez de chaussée comme au premier étage, des centaines de boîtiers vides de Dvd et jeux vidéos jonchent le sol. Ouverts de force, volés dans la cohue. On marche comme sur des œufs de peur de glisser, en poussant du pied les cadavres d'une culture qui semble avoir été violée. A la sortie, les bornes antivols hurlent au point qu'on ne les entend même plus.

Alors que le magasin ferme normalement ses portes à 22h, aujourd'hui, extinction des feux à 19h30.  Ordre de ce qui reste de la direction : ne plus faire entrer personne pour mieux gérer la horde présente (Pour la plupart des salariés cependant, la journée ne se terminera vraiment que 5h plus tard) Les vigiles, sous une pluie d'insultes et de huées, font leur job. Les gens dehors deviennent fous, les en empêchent, retiennent la porte. Ce qu'ils ne savent pas, les chacals, c'est que le magasin a déjà été pillé. Chacun de ses os a été sucé méthodiquement. Avidement. 
Avec difficulté, les agents de sécurité, qui n'ont JAMAIS vu ça de leur vie, parviennent à refermer sésame. Ouf.

Un délicat client qui n'a probablement pas eu sa part du gâteau se plaindra quand même en commentaire sur je sais plus quel site :


Durant les derniers mois, depuis l'annonce de la fermeture de la chaîne Virgin, pas un seul de ces "clients" là n'a évidemment levé le petit doigt pour soutenir (de quelque manière que ce soit) les 1000 salariés, futurs chômeurs dans quelques semaines. 
Mais hier, ils étaient pourtant tous là comme par magie, ces clients invisibles, fossoyeurs aux dents acérées. Ils ont soudain retrouvé l'adresse d'un magasin dans lequel, au mieux, ils n'avaient pas mis les pieds depuis des années, au pire, ne sont jamais allés. Comble, certains ont même posé des RTT le matin même pour pouvoir s'y rendre. Dans le même article du Parisien cité plus haut, il est également noté que la Emma en question (mise au courant de la braderie par une proche)"était venue en repérage la veille car elle n’avait encore jamais mis les pieds dans un magasin Virgin".

Photo de droite, Virgin Barbès

Le temps d'une matinée, oubliant Amazon, oubliant "La Crise", ils étaient là en chair et en os, en masse, les rats, les nécrophiles, dansant joyeusement sur les cadavres de milliers de salariés, amassant leur "butin", comme certain le disaient à 11h sur Twitter.

Faire des bonnes affaires, c'est une chose. Mais à ce prix là?
"Eh oui" avez-vous tous répondu en chœur, "A ce prix là",  justement. Et ce prix là, c'était -50%.
C'est ce que vous répétiez tous, vous, les charognards, la salive pâteuse aux commissures des lèvres.

Pour ce prix là, vous avez poussé aux larmes des travailleurs qui, peu importe ce qu'on peut penser de Virgin, ont mis toute leur énergie et leur amour durant des années dans un job qui les a passionnés.
Pour un simple rabais, vous les avez insultés, méprisés et violentés.  
Vous avez montré sans masque qu'un vulgaire ipad avait à vos yeux plus de valeur que leur travail et leurs passions.
Pour ce prix là, putain, vous êtes devenus des bêtes.  

A prix cassés, dignité soldée ? La vôtre on s'en doutait, mais également la leur dans la foulée ? Vous ridiculiser ne suffisait donc pas ? Il fallait également les écraser, les traîner dans la boue ? 

Vous vous êtes battus comme des chiens. Bravo, c'est bien.
Mais vous n'êtes pas des chiens, les chiens n'agiraient pas ainsi.  
Mais vous n'êtes pas non plus des êtres humains, car un humain il me semble, n'agit pas non plus de la sorte.

Non.
Pour vous être comportés ainsi, vous n'êtes simplement - et clairement - que des sales pourritures.



James Ensor - Squelettes se disputant un hareng-saur








143 commentaires:

  1. Voilà un billet saisissant. Et une bonne description de notre société. J'imagine que l'UMP va demander la démission de la ministre de la Culture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique commentaire et je suis de tout coeur avec les travailleurs

      Supprimer
    2. Je plussois totalement l'auteur... Vraiment de pauvres ordures qui ne se rendent pas compte, en plus, que si ça se trouve, les prochains à se retrouver dans la situation des employés de Virgin, ça sera eux... Et c'est d'ailleurs tout ce que je leur souhaite !

      Supprimer
    3. Alors, Mr Jalon, je crois que vous etes à mettre dans le même panier.

      Supprimer
  2. eh ben, pauvres vendeurs.

    Merci pour cet article pour le moins...terrifiant.

    RépondreSupprimer
  3. Oui pauvres vendeurs et vendeuses qui rentrent chez eux le soir en pleurs.
    C'est très grave, et très triste. Malheureusement, je n'ai pu mettre une vidéo de Virgin Marseille plan-de-campagne, où l'on voit les clients....faire tomber le rideau de fer !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te l'envoyer si tu veux. Au passage je précise juste que Marseille et Plan sont 2 magasins différents mais proches.
      (www.belleetcultivee.com)

      Supprimer
    2. Ah oui, avec plaisir, c'est gentil ! Je me débrouillerai pour l'ajouter au post. Et oui, pour Marseille (ma ville^^), je l'ai précisé pour que l'on situe Plan de Campagne plus rapidement.

      Supprimer
    3. qu'on veuille faire du sensationnel avec marseille, si vous voulez, ça c'est un peu le lot des médias et des parisiens de salon, mais merci de ne pas dire de grosse conneries plus grosses que vous. Marseille c'est à St Férréol le Virgin, pas à PDC, et à Marseille, hier, yavait une entrée filtrante, aucun rideau de fer et personne n'a été bousculé ou quoi que ce soit. Sauf hier où ya eu une panne de courant et les gens ont été plutôt compréhensifs dans l'ensemble. Mais lundi, ya eu aucun heurts, alors merci de ne pas raconter n'importe quoi, simplement pour faire encore passer Marseille pour la ville de criminalité qu'elle n'est pas. En tout cas, bien moins que Paris ou Lyon au niveau des exactions du Virgin.

      Supprimer
    4. "Du sensationnel avec Marseille", oh oui, d'autant qu'il s'agit d'un texte parlant du Virgin Paris Champs-Élysées.
      Pour votre gouverne, il y a un Virgin à PDC. Les clients qui en ont arrachés le rideau de fer vous le confirmeront.

      Supprimer
    5. Lord Galean, personne n'a voulu parler en mal de Marseille, ne traite pas les gens de cons sans raison. Mais tu as raison sur le fait que le Virgin du centre-ville de Marseille était plutôt correct dans l'ensemble. Je n'ai pas eu de problèmes personnellement

      Supprimer
  4. Franchement je suis vendeuse chez Virgin et merci pour ton article ! J'ai eu la chance de ne pas avoir de Mr ou Mme Connard face à moi, on a tout fait pour garder une ambiance sympa mais les phrases assassines et intolérable de certain(e)s client(e)s me donne vraiment la gerbe. aujourd'hui ils étaient encore plus sans gène, ouvrant les tiroirs (vides évidemment), jetant leur ordures dans nos rayons pendant qu'ils faisaient la file d'attente pour payer. Je n'ose même pas imaginer la gueule des agents d'entretient au matin (on n'a pas pu tout nettoyer)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis passé au Virgin des grands boulevard, et je tiens à féliciter les vendeurs qui malgré le bordel et ce qu'ils ont vécu, étaient très serviables et poli.

      Supprimer
  5. Merci à toi pour ton commentaire.
    "Ouvrant les tiroirs".... C'est révoltant, réellement choquant. Depuis cet article, j'ai lu d'autres témoignages, tous plus terribles les uns que les autres.
    Pour tout dire, c'est ma compagne qui bosse à Virgin, et c'est elle, hier soir, qui m'a raconté tout ça, en larmes.
    Alors vraiment, BON COURAGE, gardez le moral et la solidarité comme vous le faites, c'est le plus important en ces temps nauséeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boulversant ce post!
      J'étais venue dans le Virgin des Champs Elysées il y a quelques années, étant de passage à Paris j'avais adoré ce magasin!
      La nature humaine me dégoute quand je lis ça ou est la part d'humanité la dedans? surement chez les pauvres vendeurs de Virgin qui ont fait ce qu'ils ont pu et qui ont tenus pendant cette horrible journée, et par ce post je leur souhaite à tous bon courage pour la suite! (à ta compagne surtout)

      Supprimer
  6. J'ai eu ma petite larme en lisant ce billet. Je suis complètement dépassé par la nature humaine. Tous ces charognards pour un ipad ou une télé... Quelle tristesse :(

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cet article, saisissant et révoltant. Le vrai visage de l'horreur se dévoile ici sans aucune retenue, sans aucune gène. Ce scénario digne des meilleurs films de zombies en ferait frémir plus d'un, mais rassurez-vous, ceci n'est pas un film, juste le reflet d'une société de consommation qui a perdu tout honneur et dignité. Ça laisse quand même un sale arrière gout dans le fond de la gorge.

    RépondreSupprimer
  8. Merci à vous, bien sincèrement ! Oui, Rém, c'est absolument un film de zombie. Il faudrait envoyer ces vidéos à Georges Romero. Ça le ferait bien sourire...

    RépondreSupprimer
  9. Certes il y a un parti pris dans cet article...mais on ne peut que le comprendre! C'est affligeant, je suis sidérée... Je suis même contente d'avoir échappé à ces soldes, je pense que j'aurai été paumée et choquée. Alors je n'ose même pas imaginer l'état des vendeurs et vendeuses! Et les propos de ces clients...plus soucieux des objets qu'ils vont acquérir que de la personne qu'ils ont en face. Quel beau monde!
    L'ironie du sort c'est que ce mastodonte de Virgin après avoir tué le petit commerce culturel de quartier à sa création, s’éteint aujourd'hui en tuant maintenant ses employés. Ceux qui trinquent sont toujours les mêmes.
    Le manque total de respect et de considération envers cette profession, à Virgin ou ailleurs, m'a toujours sidéré... Bon courage à ta compagne et à toi même, et bon courage avec tous les employés de Virgin!

    RépondreSupprimer
  10. Drole et triste. Super article.
    Maintenant il a aussi des gens qui sont venu faire des achats sans ruer dans les branquards, ni prendre tout et n'importe quoi ou en manquant de respect aux équipes virgin.
    J'en faisais partie aujourd’hui, et j'en ai rencontré d'autres dans la queue.
    Je pense que Virgin a pas du tout géré comme il fallait, il aurait fallu faire comme quand il organisait des ventes speciales sortie de PS3 ou autre ipad, avec grilles pour maitriser la queue devant le magasin, faire entrer par vague, ne pas laisser des abus comme l'achat de 100 articles identiques.
    Bref les employés on payé les pot cassé du manque de discernement de leurs boss.
    Perso j'ai grandi avec le magasin des champs, tout les dimanche j'y passais acheter une bd ou dvd, plus tard prendre un verre avec ma femme j'ai arrêter d'y aller pour une seule chose, perso je ne supportais plus l'arrogance de certains vendeurs. Qui prenait de haut un peu tout le monde parfois et qu'on avait l'impression de faire chier assez souvent quand on demandait un truc, je ne met pas tout le monde dans le même panier mais ceux auxuqel j'ai eu afffaire en 15 ans était tjrs plus ou moins les même.
    Et bon au bout d'un moment quand un achat plaisir est gaché par l'attitude d'un vendeur mal luné (il a le droit ya de gros connard chez les clients) ben entre acheter moins cher de chez moi et ça ben j'ai finalement choisi la solution la moins casse couille.
    Aujourdhui j'ai acheter un article 150€ alors que j'aurais pu le payer 30€ de moins, pouruqoi?
    Car le vendeur proposait un service qui selon moi meritait ces 30€.
    Virgin dans leur politique de vente a oublié ce qui était sa force par rapport au net, le service, des vendeurs compétents et pro.
    Next la Fnac.
    Bonne chance au futur chômeurs.

    RépondreSupprimer
  11. Je n'étais pas et ne serais jamais aller dans ce genre de version française de Black Friday riot.

    Mais je n'ai rien à foutre des vendeurs qui ne sont pas une exception dans les millions de chômeurs français tout secteur, surtout quand on choisit une carrière dans un secteur aussi porteur et stable que celui de restaurateur kebab ou accueil d'Hotel (comprendre : qui devrait être cantonné à la fonction de petit jobs d'appoint ou étudiant étant donné le peu de qualification et de connaissance de la plupart de vendeurs de ce magasins).

    Ceci-dit la vraie faute revient à Virgin Megastore, et plus tard à la Fnac et autre Planète Saturn : contrairement à la TV et à la radio qui garde un monopole sur les canaux de diffusion de la médiocrité, ces boutiques proposent des services obsolètes au lieu de s'être renouveler ou innover, à des tarifs ridicules, pour du matériel de merde qu'il s'agissent de TV pourries et hors de prix, de matériel informatique et autres accessoires pourris mais hors de prix, de même pour le matériel audio etc...Pourquoi les gens continueraient de se déplacer entre/après leurs heures de boulots pour acheter à plus haut prix du matériel et des sélections de produits médiocres sous le conseil d'un vendeur moins cultivé que mon petit frère sur les produits qu'ils vendent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que connais-tu du niveau d'étude de ces gens? Je bosse à la Fnac, je suis pourtant ingé son, avec le bagage de connaissances qui va avec. Nous sommes beaucoup à être musiciens, photographes, vidéastes... Les milieux artistiques peuvent être compliqués par moments, et c'est un choix d'avoir un "petit" boulot à côté pour avoir un salaire stable dans les moments difficiles. Cela n'empêche pas, comme le dit le post, une certaine passion du produit vendu. On est dans le commerce, avec tous les points noirs qui vont avec, mais pour trouver les méchants, il faudra aller regarder plus haut, beaucoup haut que les gens qui bossent en magasin.
      Quant au reste de ton message, beaucoup de généralités, il y a bien longtemps que la Fnac s'aligne sur Internet pour les prix, que beaucoup de produits sont commandables, donc pas de problème de qualité, encore moins quand on parle d'un cd, de blu-ray, ou de places de spectacles, et enfin, sans généraliser de mon côté non plus, un grand nombre de vendeurs Fnac sont carrément des pointures dans leur domaine, capable de mettre la pâtée à ton petit frère et à toute ta famille réunie.
      A bon entendeur, bisoux!

      David

      Supprimer
    2. Que connais-tu du niveau d'étude de ces gens? Je bosse à la Fnac, je suis pourtant ingé son, avec le bagage de connaissances qui va avec. Nous sommes beaucoup à être musiciens, photographes, vidéastes... Les milieux artistiques peuvent être compliqués par moments, et c'est un choix d'avoir un "petit" boulot à côté pour avoir un salaire stable dans les moments difficiles. Cela n'empêche pas, comme le dit le post, une certaine passion du produit vendu. On est dans le commerce, avec tous les points noirs qui vont avec, mais pour trouver les méchants, il faudra aller regarder plus haut, beaucoup haut que les gens qui bossent en magasin.
      Quant au reste de ton message, beaucoup de généralités, il y a bien longtemps que la Fnac s'aligne sur Internet pour les prix, que beaucoup de produits sont commandables, donc pas de problème de qualité, encore moins quand on parle d'un cd, de blu-ray, ou de places de spectacles, et enfin, sans généraliser de mon côté non plus, un grand nombre de vendeurs Fnac sont carrément des pointures dans leur domaine, capable de mettre la pâtée à ton petit frère et à toute ta famille réunie.
      A bon entendeur, bisoux!

      Supprimer
    3. Je crois volontiers à l'intelligence des vendeurs mais pour la passion je pense qu'elle cède toujours à la pression. Je suis sur de ce que tu dis par ce que je le sais je connais des vendeurs mais eux me disent plutôt l'inverse "on doit vendre, le produit far, l’extension de garanti etc, ce n'est plus un job de passionnés".
      J'ai entendu un gros tas de connerie à la fnac et chez apple, alors que je sais que ce sont sensé être des gens calés.
      La seule chose que j'achete maintenant à la fnac ce sont les livres. Personne essaie de m'avoir là dessus.

      Supprimer
    4. Il te reste au moins un Bescherelle ou deux à acheter, car le "produit far", à part en Bretagne, hein ...

      Supprimer
    5. FAR c'est pas une marque "bas prix" appartenant et vendue par la Fnac ? D'ailleurs il me semble que c'est plutôt Conforama, anne ayant confondu avec Hoher (?)

      Supprimer
    6. Anne, le but de mon message était justement de dire à Augure de ne pas généraliser. Je n'ai pas dit que tout le monde était parfait à la Fnac, ou à Virgin, je parle juste de respect. Après, chacun est différent, et du coup, chaque magasin est différent. Je suis personnellement à Saint-Lazare et il y a beaucoup de gens très bien, je le certifie. Après la pression, y'en a de partout, des conneries, on en entend de partout, et des vendeurs blasés y'en a partout aussi. Et en tant que vendeur passionné, honnête et suffisamment respectueux des clients pour leur proposer ce qu'ils veulent, et pas ce que le système veut leur faire acheter, j'espère que ma voie comptera à tes yeux autant que celle de ces vendeurs blasés.

      Supprimer
  12. En fait, Virgin, Fnac, Darty ou ce que vous voulez d'autre, c'est pareil. Je ne suis volontairement pas entré dans le "A qui la faute/pourquoi/l'ont-ils mérité/et dieu dans tout ça ?", mais ai simplement souhaité parler d'une frénésie de masse dangereuse et particulièrement dégoutante.
    ( et merci Solange Hs )

    RépondreSupprimer
  13. J’ai relayé ce billet édifiant sur mon petit blog ! Bon courage aux salariés de Virgin. Et pourtant, je suis très loin d’être un défenseur de ces grandes enseignes !

    Bon courage à vous en tout cas. Et bonne chance pour retrouver un boulot (on se verra peut-être dans les files d’attente de Pôle Emploi, je vais bientôt m’y retrouver aussi…).

    Joseph.

    RépondreSupprimer
  14. Augure : "sous le conseil d'un vendeur moins cultivé que mon petit frère sur les produits qu'ils vendent" ??? Pas la peine d'être insultant, chacun a le droit d'avoir un avis mais l'exprimer ici, de cette façon, me parait extrêmement déplacé. Je suis libraire, oui, LIBRAIRE chez virgin depuis 5 ans, j'ai bac +5, j'ai fait des études afin de faire ce métier qui est bien plus qu'un "job d'appoint". Venir lancer ici que moi et mes collègues sommes des ânes incultes et incompétents alors que nous sommes tous passionnés et spécialistes de nos métiers ne fait que rajouter au climat de dégoût qui règne depuis quelques jours. Si vous n'en avez rien à foutre des vendeurs qui vont se faire licencier, très bien, mais alors ne perdez pas votre temps précieux à venir le dire ici, franchement, des commentaires comme le vôtre, en ce moment, on s'en passerait volontiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais dû lui répondre directement sur son message, ça aurait donné encore plus de poids avec le mien!
      Bon courage pour la suite...

      Supprimer
    2. Peut-être veut-il dire que son petit frère a bac+6... :) Mais comme tu dis anniecordy, cela rajoute au climat, et confirme bien ce que j'ai voulu décrire.

      Supprimer
  15. Cette article m'a donné envie de vomir tellement c'est vrai

    RépondreSupprimer
  16. Édifiant. Merci pour ce témoignage.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai signé à chaque que j'y allais la pétition mais cela n'a hélas pas été utile.
    J'adorai aller au virgin, ( celui des champs étant mon favori, lieu où je me réfugiais dès que ça n'allait pas, pour dépenser un peu, et retrouver le sourire. j'ai ma carte, il me reste une carte cadeau à moitié pleine).
    Je suis juste triste, déçue, affligée de la manière dont ces personnes, sans respect traitent ses lieux, où j'ai aimé passer du temps.

    Les employés, toujours sympas, j'y allais après le boulot, après le ciné, jusque tard le soir, car il fermait tard, et les employés, toujours souriant, toujours disponibles, ne méritaient pas ce traitement indigne d'un être humain.Je suis choquée, indignée et répugnée par ce que je lis là. Je pensais y passer le soir, pour voir ce qu'il pouvait rester, mais au vue de ce qui s'est passé, je n'ai pas eu le temps et au final, ce n'est pas plus mal, je n'y aurai vu qu'un cimetière dévasté par des charognes.

    Je leur souhaite tout le courage qu'il leur faudra.

    RépondreSupprimer
  18. Ça me rappelle (la situation catastrophique du magasin en plus) des soldes monstre au veille de Noël dans un Carrefour au rayon jouet. -50%, mais pas sur tout. Ce qui n’empêchait pas les gens de se ruer, de saccager les rayons, a l'image de ce que vous avez décris ici. Mon beau frère qui y travaillait a du sortir des enfants de la masse pour qu'ils ne soient pas écrasé en le posant sur les rayons, et la police a fini par intervenir pour évacuer la foule. Et le lendemain l'accueil a été pris d'assaut pour des retour de jouets qui n'étaient pas ceux voulu, voire, oh horreur, n'était pas en solde.

    Et vous savez le pire ? Si l'Ipad coûtait deux fois moins cher, il ne se vendrait pas mieux. Seul l'appel magique du -50% provoque la vente. C'est déprimant. Merci pour cet article qui remet certaines choses à leur place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez d'accord et plus loin même, je reste persuadé que certaines personnes qui se sont ruées sur les -50% l'ont fait, comme le souligne l'auteur de ce billet, uniquement dans l'optique de revendre derrière et amasser un pécule non négligeable sur les appareils électroniques afin de... Afin de... Mais afin de quoi finalement?
      ... D'être riches et DONC de réussir leur vie, ils auront leur Rolex avant leurs 50 ans et une âme de vieille raclure. C'est beau.
      Je reste toutefois persuadé que certains ont acheté leurs articles en sachant ce qu'ils prenaient et à l'unité, pas dans un but purement mercantile, juste dans l'optique de se faire plaisir à moins cher.

      Ces images des soldes aux états-unis qui nous parvenaient au journal de 20h il y a plus de 20/30 ans et qui nous faisaient rire par leur absurdité aujourd'hui me font froid dans le dos quand j'y repense parce que maintenant c'est chez nous et ça devient la norme.

      Supprimer
  19. une entreprise qui ferme, c'est toujours flippant, bon courage à tous, ça va pas aller en s'arrangeant vu la politique actuelle ... Il a svt des sales cons dans les clients, c'est de bonne guerre, le respect c'est tout petit que ça s'apprend, que voulez vous, nous vendeurs en tous genres ,sommes là pour ramasser les plâtres et tendre l'autre joue .... Courage les vendeurs, c'est juste un moment à passer...

    RépondreSupprimer
  20. Je suis allé au Virgin de Montargis à midi, soit bien après la cohue du matin. Il y avait encore beaucoup de monde et le rayon consoles de jeux/tablettes était vide, bien évidemment. Mais je n'ai rien vu qui ressemble de près ou de loin aux scènes d'apocalypse que vous décrivez. Le peu que j'ai acheté sont des choses que je n'aurais peut-être pas achetées en d'autres circonstances, certes, mais je sais au moins de quoi il s'agit et pourquoi ça m'intéressait. Même chose pour la plupart des gens autour de moi. Je n'ai vu en tout et pour tout que deux "Mr Connard" après des chariots à plusieurs étages bourrés à craquer de consoles en plusieurs exemplaires.
    Bref, les clients non plus ne sont pas tous à jeter, et heureusement.
    Je n'ai pas oublié de souhaiter bon courage au caissier en partant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, tant mieux pour vous. Vous avez eu affaire à des gens "normaux", et ça fait du bien à entendre. Mais aux Champs-Elysées, il c'est très exactement passé ce que vous venez de lire.
      Si tout les clients étaient comme vous, il ne se passerait pas ce genre de choses.

      Supprimer
    2. Alors moi j'étais au Champs Elysée vers 13h et ce que j'y ai vu ressemble plus à ce qu'Anthony a décrit que ce que je lit dans l'article. A cette heure la,il restait beaucoup de blu ray et de jeux vidéo mais les rayons hi fi étaient vide. J'ai vu également quelques connard dont celui qui a pris 184 jeux mais dans l'ensemble c'était plutot calme. Apres effectivement à l'ouverture ça devait etre bien pire et idem vers 17h qui correspond a la sortie des bureau. Malheureusement il y a des cons partout
      Malgré tout cela m'attriste surtout que je passais pas mal de temps au Virgin des Champs et surtout bon courage aux employés.

      Supprimer
  21. Je ne pensais pas que nous en étions arrivés là avec nous même. J'ai de la peine.

    RépondreSupprimer
  22. A Bordeaux, j'y suis allée vers 11h par principe (je tiens à mon humanité), il n'y avait pas tant de monde que ça, sauf au rayon dvd, la file d'attente aux caisse était longue (plus d'une heure, avec des gamins qui doublent etc), politique du "tu veux une console, tu demandes au monsieur" et pas plus d'une même console par personne, ce qui n'a pas empêché les groupes de 4 personnes, chacun une console sous le bras... Moi je suis contente, j'ai pu m'acheter une console abandonné par un mec qui voulait en prendre deux et qui s'est fait refuser son achat ("euh c'est pour mon pote !" "et il est où votre pote hein ?" "euh il va venir.."), je ne me suis pas battue pour, avec échange cordial en caisse avec un autre pack qui me plaisait. Par contre, rayon dvd/BR j'ai clairement entendu un vendeur dire "mais oui c'est bien connu qu'on cache les dvd aux clients dans les tiroirs ! Vous voyez bien qu'il n'y en a plus !" et je trouve ça triste... Le vendeur rayon jeux vidéos était plus qu'excédé, ce que je peux comprendre, mais c'est pas une raison pour parler comme une merde aux clients qui demandent un renseignement à base de bonjour, excusez-moi, s'il vous plait. Au final je trouve ça triste, tout comme GAMES, de voir que la nature humaine est si horrible quand il y a le mot "réduction"...

    RépondreSupprimer
  23. magnifico/tragico article. Je pense à mes "collègues" (je bossais à coté d'un Virgin) qui ont vécu "TOUT LE MAGASIN A -75%" hier.Je vais les voir de temps en temps pour discuter parce que ça m'attriste.
    Et cet article, c'est un coup de poing, une kalach, il est fort de réalisme et triste aussi ...
    Bravo pour ces mots, memes durs.

    RépondreSupprimer
  24. J'avais pas mal été attristé en discutant avec les caissiers du virgin du louvre, quand ils m'avaient dit que le magasin fermait, parce qu'il était bien, propre, les employés toujours sympas, et complet, et qu'ils étaient triste de devoir changer de boite du coup.
    Mais la, c'est plus le comportement des gens ...
    Je veut dire, y aller, prendre 2 ipods, un pour soi et l'autre pour le revendre sur ebay pour rembourser le premier, ca passe, mais prendre 30 Kilos de machins sans regarder juste parce que c'est moins cher...
    Je suis fier de pas faire parti de ces "victimes" de la publicité a la con.

    RépondreSupprimer
  25. La mort de la culture, devenue marchandise, soldée pour être piétinée.
    Très bel article.

    RépondreSupprimer
  26. "Les cadavres d'une culture qui semble avoir été violée"... Wahou c'est la bibliothèque d'Alexandrie qu'on incendie encore !

    Y'a un mépris particulièrement violent du fait que ces barbares osent souiller la Culture (soit des PS3 et du professeur Layton), au lieu de jouer dans leur cour, c'est-à-dire les jupes H&M et produits monop à -50%. Alors oui c'est moche, mais pas plus que les soldes ou les licenciements chez Carrefour.
    L'article encore est à peu près lucide de ce côté, je pense. Mais certaines réactions sont à côté de la plaque et puent le mépris de classe, dans le genre : "quand les beaufs se font charognards"...

    RépondreSupprimer
  27. "En 2008, (un vendeur de Walmart) est piétiné à mort par une foule de clients en furie qui ont réussi à défoncer les portes de son magasin à New-York."

    (lien en anglais)
    http://www.mirror.co.uk/news/weird-news/black-friday-deaths-and-disasters-show-1452562

    RépondreSupprimer
  28. Mon cher monsieur, je dis BRAVO pour cet article qui reflète malheureusement une partie de notre société d'aujourd'hui. On n'est dans un monde complètement égoïste. Les gens n'ont plus d'empathie envers les autres et ne se mettent pas à leurs places. Je le vois bien, je travaille à la Fnac. D'ailleurs, ça me fait penser ce qui s'est passé pour les magasins GAME (sauf que ça s'est passé le premier jour des soldes d'hiver avec la grosse rumeur de la fermeture de l'enseigne) où ils se font fait piller. Je compatis avec mes confrères de Virgin (j'espère qu'ils trouveront tous un autre travail rapidement) et honnêtement, si l'état ne fait pas quelque chose par rapport à la concurrence déloyale d'Amazon et d'essayer de le réglementer correctement (pour aider les magasins physiques), ça risque d'être bientôt notre tour... (je ne parle pas de notre entrée en bourse)

    RépondreSupprimer
  29. Une honte, ni plus ni moins. Le terme "charognards" va à merveille. Je me mets à la place des vendeurs et vendeuses et leur tire mon chapeau. Et sincèrement j'espère que ceux qui travaillent à Virgin se sont servis avant les clients, eux au moins ont mérité ces réductions au vu de leur situation !

    RépondreSupprimer
  30. Mister Gutsy, merci pour ce récit si saisissant et si consternant !

    Je ne devrais peut-être pas dire "merci" d'ailleurs... mais "désolée" ; car à vrai dire, les mots me manquent pour qualifier cette description : édifiante, désespérante, écœurante, révoltante. Mais au fond si peu étonnante quand on se rappelle tout ce que la nature humaine a pu engendrer de terrible dans l'Histoire.
    Certains considèrent le passé d'un regard quelque peu condescendant, convaincus que les tragédies ne se reproduiront pas, que nous sommes largement plus "évolués" (ou "civilisés") que nos ancêtres : la déportation ? nous ne sommes pas des barbares ! le marché noir ? une pratique désuète ! la délation ? c'est pour les lâches ! Mais ce que l'on oublie bien vite, c'est que ceux qui sont capables de vendre leur âme pour des biens matériels au mépris du respect le plus élémentaire font eux aussi bien peu de cas de la dignité humaine. Toutes proportions gardées, on retrouve là des comportements similaires, dictés par l'individualisme ("c'est toujours ça de pris"), la peur (de manquer, de ne pas être comme tout le monde), la jalousie, la confusion (plus vraiment de valeurs ni de repères...), une part de lâcheté, et un manque d'humanité et de scrupules flagrants. Je ne dis pas que tous les citoyens qui sont passés au Virgin ces derniers jours sont capables du pire - je ne me permettrais pas un jugement aussi méprisant (et faux de surcroît) - mais certains comportements me font vraiment froid dans le dos.

    Même si en général, j'ai foi en l'Homme, je crains que ce ne soit le portrait d'une bonne partie de la société, mais je m'accroche à l'espoir que les gens "au bon coeur" sont encore majoritaires (l'espoir faisant vivre, nous n'avons pas vraiment le choix). Allez, courage, puisons en nous la force de rester droits et préservons notre humanité et notre altruisme !


    Par ailleurs, Mister Gutsy, c'est la première fois que je visite votre blog, mais j'ai été scotchée par certaines réalisations sur la partie de droite. Ça m'a donné envie de me plonger plus avant dans les rétro-galeries ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waow, merci... Ça c'est du beau commentaire ! Déjà je vous rejoins en tout, puis vous la première à parler du blog ! Pour les images de droite, elles mènent toute vers des cavernes de merveilles graphiques. Faites vous plaisir, prenez votre temps, et bonne visite !
      Merci !

      Supprimer
  31. Ce qu'on peut retenir de la nature humaine? Juste des animaux incapables de se contrôler lorsque les fauves sont lâchés.Si un jour il y a une guerre civile,on peut avoir une idée de ce que cela donnera...
    En tout cas,je suis bien contente d'avoir échappée à cette cohue,et je soutiens ces employés de virgin qui vont se retrouver sans emploi et choqués par la connerie des gens.Et tant pis pour les -50%!je préfère restée tranquillement chez moi.


    RépondreSupprimer
  32. Je ne suis pas d'accord. Sans vouloir attaquer qui que ce soit, je ne peux pas m'empêcher de donner mon avis sur cet article qui, à mon goût, dégouline d'anti capitalisme et d'une utopie largement dépassée.
    Des personnes se sont ruées à Virgin car ils faisaient -50% de réduction sur la quasi totalité du magasin ? Soit. Ne trouvez-vous pas plutôt cela affligeant à quel prix on nous vend un ipad, la PS3 ou des DVDs ? Vous rendez vous compte du prix que l'on doit payer pour des produits qui reviennent 20 fois moins cher à la fabrication ? Il st évident et NORMAL que des gens se précipitent sur ces produits qui étaient désormais à un prix RAISONNABLE. Merci Apple, merci Playstation, merci à vous de nous dépouiller quotidiennement avec vos prix exorbitants.
    Cet article me choque, et je suis déçue de voir à quel point vous tombez tous dans la panneau.. "Oh oui tu as raison, très bon article, c'est horrible de se comporter de la sorte !". Au lieu de traiter les gens de charognards, demandez-vous qui est réellement à blâmer. La vie est bien trop chère, et on ne peut se permettre de juger des personnes qui profitent d'un rabais considérable qui est sûrement le seul dont ils bénéficieront de toute leurs vies.
    Virgin ferme ? Soit. C'est la vie d'une entreprise, c'est ainsi. C'est triste et déplorable pour les personnes qui y travaillaient mais ce sont des risques qui existent. Les clients ne sont que des clients, pas des amis proches. " Durant les derniers mois, depuis l'annonce de la fermeture de la chaîne Virgin, pas un seul de ces "clients" là n'a évidemment levé le petit doigt pour soutenir (de quelque manière que ce soit) les 1000 salariés, futurs chômeurs dans quelques semaines.
    Mais hier, ils étaient pourtant tous là comme par magie, ces clients invisibles, fossoyeurs aux dents acérées. Ils ont soudain retrouvé l'adresse d'un magasin dans lequel, au mieux, ils n'avaient pas mis les pieds depuis des années, au pire, ne sont jamais allés. " : Non mais, on ne parle pas de la grand mère que nous ne voyons plus depuis des années et que nous allons seulement voir sur son lit de mort pour récupérer son héritage, on parle d'un MAGASIN.
    Certes il y a des comportements qui ont dépassé la norme, comme partout. Lors d'un rassemblement, il y a toujours des débordements et des personnes qui se conduisent comme des bêtes, qui manquent de respect. Mais de là à s'accabler comme cela, non. A vouloir trop faire dans les sentiments, ça devient ridicule. Ouvrez un peu les yeux et arrêtez de faire vos mijorés cinq minutes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Des gens se précipitent sur ces produits qui étaient désormais à un prix RAISONNABLE [...] La vie est bien trop chère"
      -> Remettons les choses à leur place : ces gens ne se sont pas conduits en animaux pour aller acheter quelque chose de vital.
      Ce ne sont pas des gens crevants de faim à qui on propose de survire en leur fournissant un peu de nourriture.
      Il étaient prêts à tuer père et mère pour récupérer des iPads et des consoles. Juste des produits de loisir.
      Oui c'est choquant, juste pour ça, d'en arriver là.
      Ca en dit long sur notre société, et les valeurs qu'elle véhicule.

      Supprimer
    2. Cela veut dire que les vendeurs ont le droit d'être traités comme de la merde ? Parce que c'est la faute des entreprises qui fixent des prix exorbitants ? Je crois que c'est vous qui n'avez rien compris.

      Les vendeurs de Virgin sont des êtres humains et rien, absolument rien, ne justifie la manière dont les clients (des bêtes de foires, des sauvages) se sont comportés envers eux.
      On parle d'un magasin ? Non, on parle également de la vie et du futur de toutes les personnes qui vont se retrouver au chômage et qui n'auront plus de quoi vivre normalement, des difficultés que ces personnes vont rencontrer.

      Je pense que ce n'est pas faire nos mijorés que de penser à ces gens. Il s'agit bien là d'un avis d'une personne ne travaillant pas dans ce secteur. Restez donc bien assis derrière votre bureau, vous salarié, qui ne comprendra jamais ce que c'est qu'être vendeur.

      Supprimer
    3. C'est mignon de deplorer l'anti-capitalisme du billet, et dans le meme temps de s'insurger contre le prix des iPads...
      Mais les produits comme l'iPad chers a ce point, c'est le capitalisme a l'oeuvre ! Le produit n'est pas "trop cher" puisqu'il se vend, et meme tres bien. Ce n'est pas le cout de fabrication qui determine le prix de vente d'un produit. C'est ce que les gens sont prets a payer. Offre, demande, tout ca. La purete du capitalisme.

      Comme l'a dit un commentaire plus haut, ce qui a cause la cohue, ce n'est pas le prix devenu "raisonnable" de l'iPad, c'est le -50%, c'est la reduction. Si c'etait juste le prix, les gens iraient acheter ce dont ils ont "besoin" et repartiraient. Le fait qu'ils essaient d'acheter des dizaines d'iPad et de consoles montre que c'est l'appat du gain qui les a amenes la, non la perspective de faire des economies.

      Alors non, je ne vais pas pleurer sur ces pauvres clients qui se feraient soit-disant arnaquer par Apple.
      Si personne n'achetait d'iPad, on verrait les prix baisser en un mois. Le consommateur a sa part de responsabilite, c'est aussi un acteur du capitalisme. Et un puissant.

      Je suis d'accord, on peut trouver que l'article est un peu sentimentaliste, mais c'est ce qui m'a plu. Ce n'est pas un article purement journalistique. Il y a clairement une ambition litteraire de montrer comment l'homme se transforme en bete en un claquement de doigt. Je trouve ca tres reussi.

      Supprimer
    4. Euh, on parle de produits high-tech là, on parle pas de denrées indispensables pour nourrir ses enfants. Si on n'a pas les moyens d'acheter un i-pad bah on n'en achète pas c'est tout. Beaucoup de gens étaient en plus là poour acheter et revendre, se faire du fric sur l'avenir incertain de vraies personnes. Alors peut-être qu'en tant que charognards incultes et sans pitié ils s'en foutent, mais rien ne justifie un comportement digne de National Geographic. C'est quoi ce monde à la con où des gens qui touchent le RSA viennent cracher à la gueule d'honnêtes gens qui travaillent durs tout ça parce que "c'est leurs droits civiques d'avoir un i-pad" Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez un peu?

      Supprimer
    5. Je crois que vous êtes hors-sujet... Oui, lors d'un rassemblement, les débordements existent, en 5 ans chez Virgin j'en ai connu (dédicaces houleuses, soldes...) mais là on a largement dépassé le "débordement". Aujourd'hui on m'a jeté des produits aux pieds en me disant "vous êtes là pour les ramasser, non ?" et ce n'est pas un cas isolé. Alors oui, la vie est chère, les gens sont contents de faire des affaires,... mais en aucun cas ça ne justifie le mépris ou la violence, pas à cette échelle en tout cas.
      Et on fait peut être nos "mijorés", oui. Tant pis si ça vous amuse. On a donné des années de nos vies à ce magasin, par passion, par choix, et une horde de vautours piétinent tout en 2 secondes ? Je me suis sentie invisible et misérable. Alors oui, il y a plus grave, et on vous demande pas de pleurer pour nous. Mais on ne peut pas faire comme si ça n'existait pas. Pour vous c'est un MAGASIN, pour moi c'est 5 ans de ma vie, un métier, une équipe, une passion, un engagement. On ne vient pas chercher la compassion, on se demande simplement comment on peut en arriver à un tel niveau de mépris pour l'être humain.

      Supprimer
    6. Quitte a parler d'ouvrir les yeux, ouvre plutôt les tiens. Oui, on vit dans un système capitaliste, oui, c'est la libre-entreprise.

      Assume que ces Ipads, ces PS3 et autres ne sont que pur superflu et ne justifie en rien le caractère bestial et inhumain que ces gens expriment en se ruant sur ces produits sous prétexte qu'ils sont moins chers.

      Tu viens de balancer une tirade qui transpire le deni, Assumes que les gens peuvent être de véritables fumiers.

      Supprimer
    7. Mais lol, parce que Apple et Sony te forcent à claquer 400 balles?
      Depuis quand un iPad ou une Playstation sont nécessaires pour vivre?

      Plutôt que des remerciements, ces boîtes devraient être félicitées pour être parvenues à rendre indispensable ce qui ne l'était pas aux yeux des clients..


      Sinon en raisonnant comme toi, je peux dire c'est normal que des gens soient pauvre dans ce pays : ce sont des choses qui arrivent, ils avaient qu'à être meilleurs à l'école donc tant pis pour leurs loisirs et culture..

      Supprimer
    8. Je pense que les réponses ont tout dit en ce qui concerne l'hérésie du commentaire de Camille C.

      Je n'ai cependant pas pu m'empêcher d'y ajouter ma touche personnelle : c'est avec des gens comme vous, Camille C, qu'on en arrive à des situations comme on en a vu dans les magasins Virgin...

      Et quand vous dites : " Il st évident et NORMAL que des gens se précipitent sur ces produits qui étaient désormais à un prix RAISONNABLE. Merci Apple, merci Playstation, merci à vous de nous dépouiller quotidiennement avec vos prix exorbitants. ", n'oubliez pas une chose : on est tous libre de tomber dans ce consumérisme, personne ne force personne, et beaucoup restent lucides sur le "besoin" de posséder de ces objets. Alors ne venez pas faire une leçon de "normalité" parce que non, ce n'est pas normal d'oublier le respect et la dignité pour un bout de plastique électronique...

      Supprimer
    9. Moi j'adore les gens qui pissent face au vent par jour de grande tempête. Alors je vais soutenir un peu Camille C (qui se fait quand même solidement cracher à la gueule comme un vulgaire vendeur de Virgin le jour de la solu... euh...liquidation finale). Elle dit quelque chose d'intéressant: Se doit-on de compatir avec les vendeurs? Doit-on être fidèle à un magasin? (ce que sous-entend très largement l'auteur de ce blog). Doit-on établir un lien personnel avec un magasin/marque?

      Et enfin, ma réponse à je sais plus qui qui demande depuis quand une PS3 est indispensable pour vivre: "Putain, mais depuis la sortie d'Uncharted 2 mec!".

      Il y a de l'humour et pas de l'humour dans tout ça, à vous de trier.

      Supprimer
    10. 1/ Compatir, peut-être pas, mais juste leur dire bonjour, ça c'est faisable.
      2/ Comme je l'ai dit plus haut, là c'est Virgin, mais ça pourrait être Darty, Fnac et consort, c'est pareil.
      3/ + 1 pour Uncharted 2 :)

      Supprimer
    11. Réponse à Camille C :

      Permettez-moi d'éclater de rire.
      Vous dites qu'«Il est évident et NORMAL que des gens se précipitent sur ces produits qui étaient désormais à un prix RAISONNABLE ». Je ne pense pas. Il ne s'agit pas de produits de première nécessité. Ouvrez les yeux, vous êtes tombée dans le panneau du consumérisme à profusion qui vous crée des besoins plus que superflus et vous n'en avez pas conscience. Si vous trouvez que le prix d'un ipad est trop élevé, n'en achetez pas !

      Le comble : « Merci Apple, merci Playstation, merci à vous de nous dépouiller quotidiennement avec vos prix exorbitants. » Rien ni personne ne vous oblige à acheter Apple ou Playstation. Avez-vous perdu votre libre-arbitre ? Non, ni Apple ni Playstation ne vous dépouillent quotidiennement. Un peu de jugeote. C'est vous qui choisissez de vous faire dépouiller, alors assumez !

      Et si pour vous « cet article dégouline d'anti capitalisme et d'une utopie largement dépassée. », c'est votre problème !

      Supprimer
    12. Je n'arrive pas à comprendre comment on peut penser comme vous, Camille C.

      Les prix sont excessivement élevés alors que les objets ne valent rien à la fabrication, soit.
      Virgin est un géant qui a tué tous les petits commerces, comme d'autres, soit.
      Mais ce n'est en aucun cas une raison pour se comporter de la sorte!

      Vous ne voulez pas vous faire "dépouiller quotidiennement"? N'acheter pas!
      Vous trouvez les prix trop élevé? N'acheter pas!
      En quoi est-ce la faute aux employés de Virgin?
      En quoi est-il normal d'agir de la sorte?

      Il s'agit d'êtres humains. Il est normal de les respecter.

      J'ai adoré ta phrase:
      "La vie est bien trop chère, et on ne peut se permettre de juger des personnes qui profitent d'un rabais considérable qui est sûrement le seul dont ils bénéficieront de toute leurs vies."
      Ce n'est certainement pas le seul dont ils profiteront dans leur vie
      Si c'est le seul, pourquoi acheter des produits dont ils n'ont pas réellement besoin dans leur vie?
      Si la vie est trop chère, pourquoi acheter des produits dont on n'a pas réellement besoin?
      Si la vie est trop chère, ne doit-on pas se serrer les coudes?

      On parle d'un magasin oui et non. Le magasin c'est quoi? Un bâtiment? Les produits arrivent tout seul? Biensûr il y a le gros patron qui s'en met plein les poches mais il y a aussi les employés. Il faut bien travailler pour vivre et on ne choisit pas toujours son travail.
      Je me dis "bien fait, Virgin ferme, c'est un juste retournement des choses". Oui mais les employés?


      Enfin, peu importe les conditions, il n'est absolument PAS normal d'agir ainsi. Même si tu es client. Même si "la vie est chère". Nous devons nous comporter en être humain et non troquer notre dignité contre une réduction quelconque, d'autant plus si elle n'est pas vitale!


      Supprimer
    13. Bonsoir, pour répondre au commentaire de Camille je dirais que cet étalage de méchanceté et de violence peut paraître normal dans une société ou les pubs nous matraquent et ou l'individualisme règne, et que des produits qui ne sont pas de "première nécessité" deviennent une source de fascination, mais dans une certaine MESURE !Le magasin représente en quelque sorte la société, et les vendeurs ne sont que certains de ses rouages, il sont l'exutoire des personnes qui ciblent l'autorité, donc l'uniforme. Cela étant dit, VIRGIN, qui laisse gérer sa déliquescence par des employés sans prendre de précaution dans les magasins "a risques" est aussi blâmable.L'excès des clients lors de cette liquidation est a mon avis comparable a la dramatisation que vous faites, Mister Gusty ,de cette extrémité malheureusement nécessaire a laquelle conduit la consommation de masse.La Révolution Française a du conduire des gens a se comporter comme des animaux, et c'est ce que nous sommes, des animaux sociaux avec tout ce que cela implique.
      En somme ce que je veux dire c'est que cette "ruée vers l'or " qui débouche sur des comportement sans aucune dignité DOIT et PEUT être comprise et analysée afin de mieux gérer a l'avenir ce genre de chose (service de sécurité, dispositifs etc...mais ça coûte cher ca...) cet article utilise un vocabulaire un peu trop dramatique je trouve, le fait que votre compagne fasse partie des vendeurs qui ont été victime de ces conneries en chaîne le justifie sans doute et je respecte cela...Au final on peu se blâmer nous même, simples être humains qui critiquons la société de consommation sans pouvoir la changer car mais aussi les individus a la tête de société gérant des humains qu'ils prennent pour des numéros et enfin pour finir les enfoirés de fils de putes qui agressent ou humilient sans autre raison que leur supériorité donnée par le nombre et l'anonymat ou leur mentalité cynique.
      Je te rejoins dans ton combat humaniste mais le drame est la chaque seconde et personne n'est épargné, épargnons nous donc la tendance au drame qui régit la société française actuellement. et agissons!!
      Peut être que cette dramatisation est nécessaire pour qu'ils comprennent Les témoignages des vendeurs et les vidéos des invasions de magasins devraient donc non agonir les clients en les traitant de pourriture mais montrer aux entreprises une façon plus humaine de gérer leurs affaires.Mais ,bon ils en on rien a foutre...notez qu'au final, si je soutiens cet article car il est percutant et médiatisé mais dans un but purement humain , je critique néanmoins son penchant idéaliste.Quand rien n'est plus sur le mieux est d'agir.Et cet article est un acte. Bonne chance aux chomeurs. Et aux autres.

      Supprimer
    14. Bonsoir,

      Ben moi j’aimerai soutenir un peu Camille., même si, visiblement, il n’est pas bon avoir une opinion qui diverge (et c’est énorme).

      Comme tous ici, je suis attristé, tant par le sort des employés sur le carreau que par les comportements irrespectueux des acheteurs, que je crois volontiers car j’ai pu, comme tout ceux au contact de nos concitoyens, en faire les frais à un moment donné (oui, il y a des cons partout ; oui, une foule est stupide et peut même tuer sans sourciller. En voilà des nouvelles dis donc..). Je ne ferai pas d’amalgame en mélangeant l’entreprise Virgin et les employés, qui ont malheureusement la malchance de bosser dans une boite au schéma économique dépassé qui n’a pas su s’adapter à la révolution numérique en cours et dont le destin était scellé depuis longtemps, comme d'autres de son genre.

      Mais pour moi, cet article est bien plus un cri de passion (et pour cause) qu’une vraie réflexion, rempli d’autant d’insultes, de mépris, d’irrespect et de généralisation à la grosse louche que ce qu’on a pu voir chez les acheteurs décriés/lynchés. Quand je lis « charognards », « chiens », « culture violée », « fossoyeurs », « rats », « nécrophiles », « pas humains », « sales pourritures », je vois une violence des propos qui n’a pas grand chose à envier à celle de ces gars-là, pourtant intolérable aux yeux de tous. Mais là, bizarrement, c’est normal. Conformisme, dites vous ?

      Et les commentaires ne sont pas là pour redorer le blason : « terrifiant », « terrible », « la nature humaine me dégoûte », « visage de l’horreur », « la nature humaine est si horrible », « tout ce que la nature humaine a pu engendrer de terrible dans l’histoire » (le quasi point Godwin fait que je m’arrête là)

      Euh….vous la sentez, là, l’hystérie collective ? Celle que vous fustigez tous en cœur, qui vous fait « vomir » sur la nature humaine ? Eh oui, c’est bien la même. Désolé. Celle qui vous fait insulter les insultants, celle qui vous fait mépriser Camille car elle n’est pas d’accord avec vous (qui mélange un peu les choux et les carottes, je le reconnais, mais qui a aussi le droit de parler sans se faire cracher à la gueule)

      Tout ce que vous décrivez là n’est rien d’autre que le comportement d’une foule. Le Bon en a déjà parlé…..en 1895 (psychologie des foules). Ces phénomènes existaient bien avant la société de consommation, la vidéo, l’individualisme ou les virgin megastore. L’homme est comme ça : moi, vous, nous ; rien de nouveau sous le soleil. Se croire supérieur, à l’abri de tels débordements est le meilleur moyen d’y plonger. Ce que cet article et sa flopée de commentaires haineux montre fort bien.

      Sinon, merci aux commentaires posés, argumentés et pondérés d’éclaircir un peu le brouillard de fiel.

      Des bisous

      Supprimer
  33. Merci a toi ! J'ai travaillé pour Virgin Mégastore comme acheteur Rock Pop en Angleterre pendant 7 ans ! Je viens du disque et je continue maintenant a travailler comme tourneur pour groupes Australiens , US etc .. Bref j'ai adoré mon taf pendant 4 ans jusqu’à l'arrivée d'un nouveau directeur fraîchement diplômé de la Virgin Business school de mes C******S ! J,'ai démissionné car dégoûté de la tournure des choses ! Il sa vantait du pognon qu'il se faisait , rien a foutre de la musique ! Je suis sincèrement attristé pour le staff , et oui j'ai déjà vu des clients fanatiques de ce genre , cela fout les miques !

    RépondreSupprimer
  34. J'applaudis à deux mains ce billet !
    Il reste encore quelques personnes censées dans ce triste monde ..

    RépondreSupprimer
  35. Même un -90% ne justifierait pas de pousser, écraser, insulter, violenter et mépriser qui que ce soit.

    Quant au reste du message, euh...enfin bref.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que j'ai mentionné que dans les rassemblement il y avait toujours des dépassements et des gens qui manquent de respect. Et ça, évidemment que c'est triste. Mais, à mon tour je répondrais : quant au reste de l'article(comme le passage que j'ai cité), euh... Enfin bref.
      (blog intéressant mais, comme je me doutais, quand on donne un avis différent du parti pris, l'auteur devient méprisant ;) )

      Supprimer
    2. Il ne s'agissait pas de quelques débordements, ou, comme le disais quelqu'un d'autre dans un commentaire, de "3 pelés qui se disputent une xbox", mais d'un comportement général. Vous avez vu les vidéos non ? Ça été ça toute la journée ! Et le lendemain, et encore le lendemain ! Même la 3ème journée, lorsqu'il restait 3 stylos et deux planches de gomettes, eh bien les gens se les arrachaient...
      Pas mal d'entre vous faite l'amalgame : je ne parle pas du tout de "la fin de Virgin", ou de "l'ironie du gros poisson mangeur se faisant manger", mais d'une attitude franchement inquiétante.
      Hier encore, ma compagne, rangeant comme elle pouvait le bordel innommable que les clients ont laissés, s'est faite taxée de "bonniche", de "Faire le ménage? Vous êtes la pour ça", par plusieurs de ces derniers.

      Mais d'ailleurs tiens, vous y étiez lundi matin, à l'ouverture ?

      Supprimer
    3. Mais ces gens qui la traitent de "bonniche" sont justes des connards. Ils l'étaient probablement AVANT ce jour et le resteront probablement APRES. Idem pour les gens qui jettent des trucs au pieds des vendeurs (Je veux dire si cette anecdote trop 'gnifique pour être vraie, ben est vraie tout de même). Je trouve l'attitude des gens sur la vidéo plutôt dingue. Pourquoi courrir autant? ce que je kifferais personnellement, ce serait fuir la tour infernale avec une flûte de Ruinart à la main et faire les soldes habillé comme le Duc quand il va acheter son lait. MAIS, ce que je veux pointer c'est qu'on ne peut décemment pas se plaindre de la grossièreté des gens et répliquer en les insultant de la même manière. Quand je vois le tombereau de merde que prend Camille C sur la gueule parce qu'elle exprime un avis différent (avis argumenté et expliqué poliment alors que pour le coup je ne suis pas d'accord), je pense que beaucoup de ceux qui font la morale feraient plutôt mieux de se remettre un peu en cause.

      Supprimer
    4. En lisant tout ça, il faut que je vous dise! je suis vendeuse (pas à virgin) je suis sous-diplômé donc je fais surement parti des vendeuses stupides blasées par leur emploi qui par logique ne méritent pas le respect car elle sont désagréables des fois quand même! Je tenais a vous dire que PERSONNE ne se comporte correctement dans une grande surface, les gens (et les gens c'est vous et moi ^^)ont tous l'habitude d'être servi ( le client paye le client est roi)et souhaitent que ça continu!
      Je n'ai pas besoin que mon enseigne fasse des soldes quelle qu'elles soient pour que les gens deviennent méprisant, insultant ou violent! il suffit juste de dire non à leurs demandes.
      Et je suis effectivement la bonniche de ses dames( et messieurs) assisté(e)s !
      En gros, c'est triste mais c'est déjà comme ça, et depuis un bon moment. Vous savez ce qu'on dit, "les besoins des uns font les occupations des autres". Donc je reste a votre disposition ^^
      Amicalement,
      Esclave sous-payé

      Supprimer
  36. Merci Camille C., merci amplement de ton commentaire qui retranscrit parfaitement ma pensée.
    Il est déplorable de se comporter ainsi, mais c'est la nature humaine (nous sommes des animaux par nature).

    L'article est clairement connoté ce qui est dommage, car l'idée de fond est exacte, mais la plaidoirie manque d'impartialité.

    Alors certes nous vivons dans un monde de con, mais alors ? Ne le savions nous pas déjà ? Si, et on le constate tous les jours !
    De ceux qui ont écrit et qui sont d'accord avec cet article, vous offusquez vous autant quand vous ne daignez donner un regard à un clochard ? La violence est la même.

    Malheureusement, les gens pensent à eux en premier, mais peut on les blâmer ? Je ne pense pas, la société est telle qu'elle est, on n'y changera rien, et le contexte économique est effectivement le fond du problème. Peut être qui si les prix étaient moindres les gens ne se comporteraient pas comme des furieux.

    Alors faut il s’estomaquer devant tant de bêtise humaine ? Comme le dit Camille "Ouvrez un peu les yeux et arrêtez de faire vos mijorés cinq minutes."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement. Ce que je trouve dommage dans cet article, c'est le côté sentimentaliste, fait pour nous tirer des larmes.
      Le monde et les gens, on sait comment ils fonctionnent, on ne vient pas de le découvrir.

      Supprimer
    2. Mais vous êtes bon à foutre au rabais vous deux aussi ma parole !!

      C'est avec des gens comme vous et votre étroitesse d'esprit que la société part en c....e !!

      Que savez-vous de l'implication des gens sur la misère de l'autre ? Vous prétendez qu'il ne faut pas juger ce type de comportements "naturels chez l'Homme" mais que savez-vous des personnes qui aident autrui ? Pensez-vous vraiment que nous sommes tous de ceux qui donnent aux associations sans lever le cul de leur chaise ??

      Et pour ce qui est de "l'impartialité" de l'article, ce côté sentimentaliste que vous lui reprochez, n'êtes vous pas assez raisonné et raisonnable pour faire la part des choses vous-mêmes sur le fond et la forme ?

      Vous faites partie de ces gens qui pensent que "bah c'est comme ça, on ne peut rien y faire, on va subir et se taire", et bien non ! C'est un peu trop facile, vous ne trouvez pas ?
      Et vous allez me répondre "il faut savoir s'adapter ma p'tite dame", et bien re-non ! Refuser de "s'adapter" à ce manque de respect, de dignité, de savoir vivre, c'est rester humain, tout simplement !

      Supprimer
    3. "la société est telle qu'elle est, on n'y changera rien". C'est avec des pensées de ce genre que le monde évolue positivement aussi lentement. Merci Pierre (et Camille) d'être de ceux qui rendent la tâche encore plus difficile à ceux qui font ce qu'ils peuvent pour faire avancer les choses (se débarasser des inégalités, combattre le capitalisme et les changements climatiques...).

      Une question. Si la société est ce qu'elle est et qu'on n'y changera rien, le travail de Greenpeace ou Oxfam ou autres organisations du genre est-il futile? Et les gens qui se sont battus/se battent toujours pour la fin de l'esclavage, l'égalité homme-femme, la fin de la patriachie, ... futile aussi?!

      Si tout le monde pensait comme vous, la femme serait toujours l'esclave de l'homme et les hommes les esclaves de dieu et de la religion. Bravo.

      Si on se forçait a ne pas s'offusquer de peur de se faire traiter de mijoré, on accepterait tout et n'importe quoi; toutes les inégalités, tous les comportements "humains" etc... Les généralités de votre commentaire me donne envie de gerber.

      Comme beaucoup l'on dit plus haut, c'est les réductions qui semble donner la main libre a tout comportements bestiaux de la part de certains humains envers d'autres. Certes on peut vouloir se comporter ainsi pour dire un grand "fuck you" au système capitaliste au travers des grands magasins comme Virgin et on n'est peut être pas d'accord avec le choix de certains de travailler pour ce genre de boîtes mais vous essayez de justifier la violence et la cupidité alors que rien ne les justifie!

      Comme beaucoup l'on dit plus haut aussi, ce n'est pas des objets vitaux que Virgin vend. Certes les prix de ventes sont exorbitants par rapport aux prix de manufacture et ça revient dans la poche des grandes entreprises. Mais ce sont des objets dont on peut facilement se passer. Quelqu'un a très bien expliqué ça en disant que "[ces boîtes] devraient être félicitées pour être parvenues à rendre indispensable ce qui ne l'était pas aux yeux des clients". Quelle ironie!

      Supprimer
    4. Exactement, merci Noémie !

      Supprimer
    5. "Il est déplorable de se comporter ainsi, mais c'est la nature humaine (nous sommes des animaux par nature).".

      vous savez quoi, ça fait trèèès longtemps qu'on a plus besoin de montrer les dents ni d'arracher le bout de viande de la gueule de l'autre pour survivre. depuis, la "nature" humaine a évolué... On aime les autres. On partage. On protège les faibles. Enfin plein de trucs d'idéalistes qui font qu'on vit en société.


      "la société est telle qu'elle est, on n'y changera rien"

      ben non justement. la société est une somme d'individualités. le comportement de chaque individu change donc un peu la société.


      "Alors certes nous vivons dans un monde de con, mais alors ? Ne le savions nous pas déjà ?"

      et non en l’occurrence, mais peut-être que je vis dans une bulle d'extrémistes idéologues où les gens ont des principes, pensent aux autres et parviennent à faire la part des choses.

      enfin bref, merci pour cet article qui rappelle que ce n'est pas évident pour tout le monde...

      Supprimer
    6. Nous sommes des animaux pas nature, c'est tout à fait exact.

      Mais contrairement à eux, nous avons la liberté de penser et de décider de nos choix.

      Nous sommes l'Homme qui sait qu'il sait.

      Puis-je coucher (même de force) avec qui bon me semble parce que c'est ma nature animale? (en plus je suis le plus fort ça tombe bien)

      Mon voisin m'énerve, tiens, si j'allais le cogner! (c'est ma nature animale, je n'y peux rien)

      Nous sommes des animaux pensants, enfin normalement mais on dirait que ce n'est pas le cas de tous. Nous choisissons nos pensées et nos actes.

      Je m'estomaque devant tant de bêtise parce que je sais que c'est un choix de ces gens. Ils peuvent faire autrement. Tout comme vous.

      Supprimer
  37. J'avais déjà relayé un article là-dessus, avec le commentaire "charognards". Quand on se comporte comme ça, pourquoi faire la morale aux banksters ? On ne vaut pas mieux ! Tout a été dit. Heureusement qu'on ne vit pas dans un pays en guerre ou après une catastrophe naturelle.

    RépondreSupprimer
  38. Cet article est vraiment saisissant et montre que la bêtise humaine n'a vraiment aucune limite !

    Alors oui, j'avoue, j'avais prévu d'aller au Virgin Bordeaux samedi avec un pote, pour voir si je trouvais de bonnes affaires à faire, essentiellement Blurays ou CDs, pour mon usage perso, ou pour offrir, selon l'occasion qui se présente. Mais pas au prix d'un déchainement de violence, pas au royaume de la bestialité gratuite, pas au prix de me renier, pas pour aller sucer les os du cadavre du magasin. D'ailleurs ce magasin je le connais bien, je l'ai vu se créer, avec son restaurant Tex-Mex au sommet (qui a fermé depuis d'ailleurs), j'y suis allé très souvent depuis son ouverture, j'ai une carte de fidélité.

    Je suis heureux finalement de ne pas avoir eu le temps d'y aller. Après avoir lu cet article ça m'aurait rendu malade... :(

    RépondreSupprimer
  39. Je suis passé par hasard à celui de Barbès en début d'après midi lundi sans savoir, pour occuper un dernier jour de repos. J'ai du demander aux vendeurs ce qui se passait quand j'ai vu les rayons vides et le nombre de clients à cette heure-ci. Ça m'a fait très bizarre en tant que client régulier, mais ça ne m'a pas retenu d'acheter des disques que je voulais à un prix décent (des vinyles qui passaient de 30 à 15€ par exemple). Je n'ai pas "tant" (15 mins je pense) fait la queue que ça pour les payer. J'ai souhaité bon courage au personnel plusieurs fois ces derniers mois, j'avais déjà signé la pétition, je vais chérir et écouter mes disques, je ne me sens pas charognard.
    Gardez en tête que comme dit plus haut, les clients de la première heure et des videos n'en étaient pas avant et "qu'ils ont soudain retrouvé l'adresse d'un magasin dans lequel, au mieux, ils n'avaient pas mis les pieds depuis des années, au pire, ne sont jamais allés.". Mais ne prenez pas vos "vrais" clients pour des ennemis.
    Attristé mais impuissant devant ce qui vous arrive

    RépondreSupprimer
  40. Onest pas obligé d'être d'accord avec l'auteur, mais au moins c'est bien écrit. Néanmoins, une fois qu'on a dit ça, on a rien dit. En effet, il me semble que l'auteur établit une corrélation douteuse pour affirmer son propos. Je m'explique: Pour simplifier des clients/chiens/charognards font pleurer les vendeurs/sensibles/êtres humains. L'évidence même. Sauf que l'évidence, c'est parfois ce qui empêche de réfléchir (je veux dire, la terre est plate, c'est du bon sens. Le bon sens c'est ce que vend l'UMP d'ailleurs). Bref, cette surdose d'émotion n'est elle pas tout simplement due à ce que les employés peuvent ressentir comme une certaine fin? La fin de l'époque où ils avaient un travail, un revenu, des collègues. Tout ça pour rejoindre les millions de chômeurs sans quasi aucun espoir de retrouver du solide à de bonnes conditions derrière. La fin d'un magasin dans lequel ils se sont investit pendant plusieurs années. Avec tout ce que cela peut engendre comme affect et comme rêves brisés. Les traites de la bagnoles, le loyer, la cantine du petit sans même parler des vacances à Biarritz de l'été prochain. Mais pour autant, je ne me permettrais pas de juger le "client". Je ne traite pas les gens de chiens, de charognards, de pourritures si je ne les connais pas. Et j'ose espérer que les centaines ou milliers de clients n'ont pas tous insulté les vendeurs. Que seulement une infime fraction de ces gens a perdu la raison, emporté par la frénésie des achats. Ces clients lambdas, je suis presque certains que tous n'auraient pas été collabos pendant la guerre et qu'ils n'auraient pas dénoncé leurs voisins juifs. Enfin, peut être mais ça n'a rien à voie. Nous sommes tous des êtres multifacettes, complexes et paradoxaux. A la fois victimes et bourreaux de ce qu'ils pensaient être une bonne affaire. Ces clients sont vous, moi, les autres. Ces vendeurs sont vous, moi, les autres. Au lieu de hurler avec les loups pour jeter la pierre (en promo 50%!) sur ces personnes, interrogeons nous de savoir pourquoi une si belle entreprise en est arrivée à disparaître. Alors, oui, la société ne s'apesantit pas lourd sur le malheur des gens. Oui, les clients ne sont pas des frères, des soeurs, des amis aux vendeurs, ils ne leur doivent rien (si ce n'est l'élémentaire politesse, la même que j'accorde aux témoins de Jéhova). Bref, ce chouette texte transpire la sincérité mais amalgame le client (que nous sommes tous par la force des choses) à un chien trop facilement coupable.

    Je suis un peu brouillon et loin du brio de l'auteur, mais j'espère avoir été clair.

    Cordialement

    PS: Pour ceux qui me reproche de ne pas être en totale communion avec ces vendeurs, je signale que j'ai été licencié suite à la fermeture de Virgin car c'était un de nos trois plus gros clients (ex sous traitant). Je demande rien, surtout pas qu'on pleure sur mon sort, mais c'est pour éviter les réflexions du style "je te souhaite pas d'être à leur place".

    PPS: Quel style les illustrations!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que l'auteur de l'article ait voulu mettre tout les clients ds le même panier, mais simplement de rapporter des faits (certes, de manière sentimentale) par le biais de l'expérience de son amie, et des témoignages de ceux qui ont vécu cette situation (clients ou vendeurs). Libre à chacun de faire des amalgames.

      C'est comme de dire que les 15 000 personnes au Trocadéro étaient des casseurs... Non, évidemment ! Mais c'est pas parce qu'ils étaient "qu'une centaine ou deux" qu'il faut faire "comme si de rien n'était"

      Supprimer
  41. J'y étais au Virgin des Champs. Lundi vers six heures. Et j'ai sidérée par ce que j'y ai vu. Des dingues, littéralement. Des rayons saccagés, des gens désagréables, fou avec des caisses propriété de Virgin dans les mains, qui ouvraient les tiroirs. Des gens avec des tas de trucs qu'ils reposaient n'importe où. Des cadavres de DVD, et même, un deuxième étage où l'apocalypse a eu lieue. On m'a dit de ne pas monter parce qu'il y avait des produits partout par terre. Les gens refusaient de se pousser pour laisser passer les gens entre les rayons ou même pour regarder les produits.

    Moi qui travaille en tant que Libraire chez Album et qui ai toujours adoré le Virgin des Champs Elysées, ça me fait mal au coeur. Mal au coeur pour tous ces confrères que l'on a traités comme des merdes, qui perdent leur emploi et qui sont encore agressés par des gens qui n'en ont rien à foutre.

    Le monde va mal, les gens deviennent fou et tout le monde n'en a cure de l'avenir des vendeurs. Des gens, comme tout le monde, qui, oui oui, font des études pour vendre. Des gens passionnés par leur métier et qui le font pour partager leur passion avec les clients. Des clients qui, très, trop souvent, ne voient en eux que des sous-merdes, incultes, ayant probablement atterris ici par manque de qualification ou d'ambition. Des gens qui ne méritent même pas d'être traités humainement et avec compassion dans des moments comme celui-ci.

    RépondreSupprimer
  42. Euh ... je ne sais plus quoi dire là ... on vient de piller un "temple de la culture" et de "casser des emplois" en gros ?
    Virgin Megastore lésé par amazon.com ?
    ... mais c'est un peu la même histoire qui continue ... combien les grandes surfaces - même "culturelles" - on fait fermer en leur temps de librairies/disquaires/etc ... et supprimer les emplois qui allaient avec ?
    C'est encore l'histoire du "plus gros poisson" qui débarque et mange celui qui avait mangé le précédent, etc ...
    Mais dans notre merveilleux monde du capital la mémoire collective semble s'arrêter à grand maximum 3-5 années en arrière *-*

    Wob' 2013

    PS: Toute ma compassion pour les moments difficiles que vivent ceux qui se retrouvent sur le carreau, mais n'oubliez pas que l'on contribue aussi chaque jour à faire évoluer (ou pas) la société dans laquelle on vit

    RépondreSupprimer
  43. Je ne pourrai jamais me satisfaire de la mise au chômage de salariés. Mais il me semble que les employé des trois grand commerce de biens culturels ne se sont pas mobilisés pour les salariés des disquaires et libraires que l'enseigne qui les emploie a obligé à fermer.
    Ceci dit, ça ne justifie pas l’hystérie de ces tarés.

    RépondreSupprimer
  44. Voilà comment ça se passe, quand on construit un monde sur l'argent, cet argent qui domine, qui asservi, qui rend les gens aigres, égoïstes et méchants. L'argent plus important que tout le reste, on pose les yeux quelque part, il est là, il est toujours là. Des clients complices, des salariés qui jouent le jeu capitaliste et qui craquent quand ça leur retombe sur la tronche. Ben oui, mais peut-être qu'un jour, les gens finiront par dire " assez " et verront la vie autrement que par des allées et venues d'argent. Peut-être, car en fait, rien n'est moins sûr.

    RépondreSupprimer
  45. Pour avoir bossé quelques temps dans un environnement similaire, l'hystérie collective et le comportement de barbare de certains en cas de "soldes" de ce genre ne m'étonne pas, ça ne laisse présager que du bon en cas de crise. (Cela dit je suis allé aujourd'hui au Virgin de la Défense où je f'sais un tour régulièrement et j'ai été assez agréablement surpris. Le flot de bourrin et de connards sans nom s'est dissipé depuis et la moyenne d'âge des clients devait être dans la cinquantaine. A plusieurs reprise certains sont restés en caisse à discuter avec les vendeurs, en leur demandant s'il n'y avait toujours pas de reprise prévue et en leur souhaitant bonne chance pour la suite. Ca ralentissait bien évidemment la file et je m'attendais à ce qu'un connard s'en plaigne ouvertement, et pourtant rien. L'ambiance était plutôt bon enfant. Aussi bien les vendeurs qui étaient avec leur café en caisse que les clients étaient souriants. C'était assez étrange. J'espère que les dernières journées se passeront ainsi pour les employés du Virgin des Champs en compagnies de clients plus civilisés, sauf s'il est définitivement fermé depuis.)

    RépondreSupprimer
  46. D'accord, sur le fond, la situation est dramatique pour les employés de Virgin. Et d'accord, rien ne justifiait que ces salariés soient à ce point méprisés par les clients. Mais sur la forme, cet article, aussi poignant soit-il, me choque. Si ces "charognards" que vous décrivez se sont ainsi rués sur les articles soldés, c'est peut-être parce qu'eux aussi sont certainement dans des situations difficiles. Tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Parmi ces clients, certains sont certainement eux aussi au chômage ou mal payés.

    Pourquoi n'ont-ils pas bougé le petit doigt pour les employés de Virgin avant de venir dévaliser la boutique? Mais alors pourquoi ne bougeons-nous pas le petit doigt pour Florange? Pour PSA? Pourquoi ne jetons-nous pas nos vêtements made in Bangladesh? Sommes-nous des "fossoyeurs"? Sommes-nous des monstres parce que nous ne faisons pas tout pour aider les chômeurs alors que nous même nous battons pour finir notre mois correctement?

    Qui est le plus à blâmer, ces gens qui sont prêts à se battre et à devenir incontrôlables pour un rabais parce qu'ils ne peuvent pas en temps normal s'acheter ces objets hors de prix, ou les grandes entreprises qui ne cessent de faire grimper le prix de leurs produits? Et que dire de Richard Branson, qui s'amuse devant les photographes, maquillé et habillé en hôtesse de l'air après un pari perdu pendant qu'en France, les salariés de son groupe vont se retrouver sans emploi...

    Oui, certains client ont eu un comportement déplorable et inqualifiable. Mais le plus grave dans cette histoire n'est-il pas que nous vivons à une époque où la moindre solde provoque un mouvement de foule? Des employés bientôt au chômage et des clients de plus en plus pauvres, voilà ce que vous auriez peut-être dû nuancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Si ces "charognards" que vous décrivez se sont ainsi rués sur les articles soldés, c'est peut-être parce qu'eux aussi sont certainement dans des situations difficiles." ... En même temps quand tu es dans une situation difficile, je pense qu'acheter un Ipad même à -50% ne doit pas forcément être dans tes priorités. Les gens qui en ont pris plusieurs, même si ils les revendent ensuite, doivent quand même avancer l'argent... Donc la situation difficile elle a bon dos.

      Et même en dehors de ça, franchement ils sont ridicules a courir comme des abrutis et a bousculer tout le monde... Merde un peu de dignité quoi ! On dirait des bêtes... et encore un animal n'agirait pas de la sorte.

      Je bosse dans le commerce et je comprend tout à fait ce que ressent la personne qui a écrit cet article, il faut avoir travaillé dans le milieu pour comprendre... Au bout de quelques années, on finit par avoir carrément le dégout des gens. Heureusement que dans le flot de clients il y en a toujours qui sont sympa et ont un mot gentil... mais c'est de plus en plus rare !

      Bon courage à tous ceux qui vont bientôt se retrouver sans emploi, j'espère que vous retrouverez un travail rapidement ^^

      Supprimer
  47. et ben il était temps de changer de boulot pour en arriver a insulter les gens comme ça.
    Toutes les meilleures affaires ont été faites par les employés avant ouverture qui ont gardé le meilleur derrière en réserve et tant mieux pour eux.
    Donc pas la peine de baver comme ça.
    Virgin était une belle enseigne avec des employés très compétents en connaissance produit etc (surtout les anciens) mais avec une politique commerciale globale nulle, ils ont compris qu'il fallait fidéliser les clients une fois qu'ils avaient déjà un pied dans la tombe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tant mieux pour eux. Et sinon, je ne bosse pas à Virgin.

      Supprimer
  48. vous vous souvenez de la scène du film ZOMBIE (dawn of the dead) de George A Romero, quand les Hells Angels ouvraient le centre commercial pour eux et pour les Zombies? suivis de la scène de pillage morbide et triste ou d'ailleurs Stephen deviens lui même zombie a vouloir garder tout son butin de consommateur en puissance?!

    vous Voulez faire du buzz et peut etre une mini prise de conscience? prenez des vidéos de ces....pillages de Virgin, poser dessus la bande son du film Zombie et ensuite mettez ça sur le net, and Enjoy, et la nous verrons que nos CONcitoyens Français sont un peu comme ses Zombie américain du film Dawn of the Dead...

    bientot le film idiocratie sera a prendre en compte que...a merde...Nabilla, Hollande, Ump, éducation en chute libre...merde on y est aussi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mêmes vidéos avec Goblin en bande-son, ça c'est bon comme idée !

      Supprimer
    2. Ou t'as vu que Hollande arrivait à la cheville de Comacho?

      Supprimer
  49. Pour avoir travaillé dans un magasin franchisé "virgin" à la Réunion et être passionné de lecture, je sais comme sa fait mal quand votre magasin ferme ses portes.
    Vive la société de consommation, vive le dématérialisé, bref courage !

    Séb.

    RépondreSupprimer
  50. Merci beaucoup pour cet article qui résume très bien la situation, je l'ai partagé après avoir fini la lecture.
    Dès que j'ai su pour cette braderie je savais que ça serai le bordel, mais pas à ce point là, non en fait si je m'en doutais quand même un peu mais je pensais que je me faisais des films, et voilà le résultat...
    Ce qui me fait aussi halluciné ce sont les propos de ces gens qui sont au passage gravement à coté de la plaque.

    RépondreSupprimer
  51. Je suis allé au Virgin à Torcy (77) comme chaque lundi midi, et y ai apprécié une affluence inhabituelle.
    Après avoir aperçu une affichette "Soldes", j'ai moi aussi fait quelques affaires et considéré que le vrai prix du CD aurait toujours dû être à 10€ maxi, du vinyl à 15€ maxi, des films en DVD à 10€ maxi (les yo-yos des prix de ces supports physiques ont toujours été insupportables et incompréhensibles).
    Payer le dernier Bowie moins de 10 euros, cela me semble juste.

    Je n'ai pas constaté de mauvaise humeur des visiteurs ou de déconsidération des employés de Virgin à Torcy, ni au cours de cette période de "soldes", ni auparavant.

    Perdre son emploi, c'est injuste surtout quand on a le sentiment de travailler convenablement, mais les dirigeants de cette enseigne n'ont jamais compris l'essor d'internet et pas su anticiper les évolutions des méthodes de consommation de la culture et les employés en font les frais.

    RépondreSupprimer
  52. ça illustre bien la société d'aujourd'hui, l'argent, les gens vivent dans leur bulle, complètement rien a branler de ceux qui ont fournis le travail durant ces années, ils s'en foutent, tout simplement, et comme ça suffisait pas, ils insultent les salaries, qui eux, vont être chômeur dans peu de temps... c'est triste, oui, c'est très triste de voir autant de bêtes affames qui se bousculent, courent et gueulent sur tout le monde, heureusement que ce n'est que 10% des acheteurs, par exemple, ceux qui sont venus 15 mins avant l'ouverture pour voir si y'avait pas un ou deux trucs sympa, bah ils ont rien eu, ça a été complètement dévalisé.

    pour ceux qui vont être au chômage, j'espère pour vous tous que vous trouverez un travail rapidement.

    RépondreSupprimer
  53. Les commentaires de Camille C., et d'autres pensant la même chose, démontrent bien qu'il y a aura toujours des cons pour défendre l'indéfendable. Hélas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une dernière fois : Il y a des choses indéfendables comme le manque de respect dont certains clients ont fait preuve à l'égard des vendeurs, mais il y en a d'autres sur lesquelles je ne suis absolument pas d'accord, comme je l'ai expliqué.
      Cependant, il ne me semble pas avoir insulté les personnes qui pensaient le contraire de moi. Alors, très sincèrement, de nous deux qui est le con ?

      Supprimer
  54. Ca fait peur, mais c'est malheureusement sans surprise. En revanche faire porter la faute (comme on peut l'entendre parfois) de la fin de Virgin à ces "consommateurs" qui ne venait pas et qui viennent dépouiller le magasin, c'est un peu osé. La direction globale de Virgin n'a pas fait que des choix judicieux. Le virage de l'e-commerce et de la dématérialisation de certains biens culturels n'a pas été pris par l'entreprise, la politique de diversification n'a pas été bien faite (trop mitigée) et certains choix de relocalisation ont été hasardeux (par exemple quitter le centre-ville de Rouen pour s'exiler dans le nouveau centre commercial Dock 76, se coupant ainsi de la clientèle citadine d

    RépondreSupprimer
  55. C'est toi aussi qui à écris ça : http://www.rue89.com/2013/05/16/soldes-a-virgin-etes-comportes-comme-pourritures-242388?fb_action_ids=10201158577752756&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map={%2210201158577752756%22%3A195408873943980}&action_type_map={%2210201158577752756%22%3A%22og.likes%22}&action_ref_map=[]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Rue89 m'a contacté pour relayer l'article^^

      Supprimer
  56. Superbe article que j'ai forwardé de tout coeur! Terrible, édifiant... par contre, qui est vraiment l'auteur de cet article, qui est paru ensuite sur Rue89, mot pour mot? http://www.rue89.com/2013/05/16/soldes-a-virgin-etes-comportes-comme-pourritures-242388?page=2#comment-3603154

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Quant à l'auteur, eh bien c'est moi (sous ma vraie identité, tel Clark Kent).

      Supprimer
  57. Oui Rue89 est un peu dans la situation de Virgin désormais, tout juste bon à copier-coller des articles de blogueurs...

    RépondreSupprimer
  58. Merci pour cet article.

    Je n'allais plus chez Virgin depuis des années, je l'avoue. Les livres? Une petite librairie de quartier, un libraire très sympa. Le matériel informatique? Le réparateur pas loin de chez moi.... etc...
    J'essaye de vivre autrement et de me centrer sur les vrais besoins.

    Je suis très triste pour le personnel de Virgin (nettement moins pour ceux qui, au dessus, s'en foute plein les poches) et je suis choquée de ce qui s'est passé, ça donne envie de pleurer. Mais je garde espoir...

    Bonne continuation et bon courage pour ta compagne!!

    RépondreSupprimer
  59. Merci pour cet article pour lequel je suis d'accord sur tout SAUF sur un point :
    "vous avez poussé aux larmes des travailleurs qui, peu importe ce qu'on peut penser de Virgin, ont mis toute leur énergie et leur amour durant des années dans un job qui les a passionnés"
    J'aimerais que tu ai raison ! Et si on les prend tous au cas par cas je suppose qu'on en trouverait un certain nombre qui correspondrait à tes dires.
    MAIS j'ai pour ma part constaté amèrement depuis longtemps que le vendeur Virgin (tout comme le vendeur Fnac) était souvent quelqu'un d'assez hautain, un peu jemenfoutiste, et qui surtout connait très peu son rayon. Un passionné de BD au rayon BD ? Non. Un crack en informatique au rayon PC ? Non plus.

    Heureusement certains sont très bons (j'ai acheté un caméscope il y a un mois à la fnac et le gars m'a hyper bien conseillé) mais je pense que c'est une minorité. Si aujourd'hui Virgin ferme c'est selon moi une des raisons. Si demain la Fnac ferme... tu m'auras compris.

    Pourquoi se déplacer plutôt que commander sur internet ? Parce qu'en se déplaçant on a en principe un contact humain, convivial avec un passionné qui peut nous aiguiller sur des choses auxquelles on n'aurait pas pensé. S'il n'y a pas ça, autant commander sur internet.

    RépondreSupprimer
  60. Je peux pas m’empêcher de vous dire un p'tit merci pour cet article. Je n'ai pas pu aller à ces journées improbables, et j'y serais bien allé, d'une manière assez borderline entre l'envie honteuse de céder aux pulsions marchandes, et le besoin de voir ça de mes propres yeux.

    J'ai toujours eu un petit faible pour le virgin des champs, et même si ça n'est "que" un magasin, j'y allais souvent, notamment dans la librairie-coffre fort. C'est quand même malsain cette ambiance. Qu'on vous reproche d'être dégouté et surpris de la nature humaine (dans certains comm sur rue89) ça me choque. Tant que des gens comme vous continuerons à raconter leur dégout, c'est que la situation restera problématique. Bref, je vais pas rester 107 ans à débattre "la faute à qui" et vouloir confronter le camp des clients et le camp des vendeurs, tout cela me rend bien triste. Merci pour ce billet !

    RépondreSupprimer
  61. Je rêve d'un monde où les gens spontanément se seraient organisés, auraient acheté en soldes pour revendre à prix fort et donner le surplus de leur vente à un fond destiné aux futurs chômeurs de Virgin... mais je rêve. Nous serons bientôt plus proches de "code 46" alors les futurs rejetés font des réserves. C'est affligeant de voir un tel comportement mais très révélateur de ce qu'est devenue notre société, pour du fric on marche, on crache sur l'humain. Sale temps.

    Sylvie Pichard

    RépondreSupprimer
  62. Par nature, je fui la notion de groupe et l'élan collectif. Et si en plus c'est pour participer à un festin de charognards, je suis bien content d'avoir passé mon tour.

    La "bonne affaire" ne justifie aucunement qu'on se mette sur la djeule, qu'on arrache les objets de leur présentoir (pour en plus, j'imagine, demander un "prix" pour produit d'exposition).
    Aujourd'hui, l'impunité fait loi et on peut tous prétexter une situation personnelle, un contexte social pour se dédouaner de nos comportements les plus crasses.

    RépondreSupprimer
  63. Je ne sais pas qui a copié qui, mais le même article (mot pour mot) signé par quelqu'un d'autre se trouve sur Rue89. http://www.rue89.com/2013/05/16/soldes-a-virgin-etes-comportes-comme-pourritures-242388

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, pas d'inquiétudes, c'est effectivement Rue89 m'a contacté pour le publier. J'ai juste accepté qu'on donne mon vrai nom, par soucie de crédibilité^^ Mais merci tout de même :)

      Supprimer
  64. Bonjour :)
    Très bon article, cela dit, je crois que Rue89 ne s'est pas trop gêné à calquer le leur sur le tien, je sais pas si c'est normal donc je transmets:
    http://www.rue89.com/2013/05/16/soldes-a-virgin-etes-comportes-comme-pourritures-242388
    Bonne continuation en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, pas d'inquiétudes, c'est effectivement Rue89 m'a contacté pour le publier. J'ai juste accepté qu'on donne mon vrai nom, par soucie de crédibilité^^ Mais merci tout de même :)

      Supprimer
  65. Bravo pour ce très bel article... je suis envahie d'un sentiment de mal à l'aise affreux, je me demandais hier soir, emplie d'effroi, ce qui me différencie de tous ces gens; et puis j'ai réalisé qu'à bordeaux aussi il y avait un virgin, que j'adorais y aller, mais que moi je n'était PAS un charognard....

    RépondreSupprimer
  66. Merci d'avoir écrit ce billet. Autant les images de zombies qui l'accompagnent sont sinistres, autant celles de votre blog, que je découvre à cette occasion, sont belles à (re)voir, curieuses, jouissives. Hop ! dans les favoris ! — la chute de Virgin et le triste constat de notre abaissement auront au moins eu quelque chose de positif ;-)

    Mes hommages à tous ceux et celles qui ont affronté la meute.

    RépondreSupprimer
  67. Sans chercher à excuser ce genre de comportement, je me demande tout de même si cet effet de meute n'est pas représentatif justement de la misère dans laquelle sont les gens. Les citoyens d'une société bien portante ne s'abaisseraient probablement pas à écraser leurs pairs pour quelques dizaines d'euros de bénéfice en revente...

    RépondreSupprimer
  68. En poussant au bout quelques raisonnements, c'est tout un ou plusieurs systèmes et sous-systèmes liés entre eux et basés sur l'argent et le travail qu'il faudrait changer... Et repartir sur des systèmes basés sur le partage, les dons, les échanges sans se prendre la tête avec des histoires de valeurs et monnaies et d'égalité ou d'équité ou autres qui créent conflits, désaccords, disputes, différends...
    En cherchant un peu, cela semble des sujets très anciens, depuis des millénaires jusqu'à aujourd'hui, voir même dans des futurs hypothétiques possibles, que beaucoup de personnes y ont déjà réfléchi bien avant moi! Depuis des millénaires...
    Nous sommes supposés apprendre des leçons et expériences de l'Histoire, mais vu que notre espérance de vie ne dépasse pas un siècle, il faut à chaque fois ne pas oublier de tout transmettre tout ce que nous savons et avons appris aux générations suivantes... Probablement des comportements et mentalités différentes qui empêchent que de potentielles possibles utopies deviennent réalités concrètes, sans rentrer dans des hypothèses et débats du genre manipulations influences orientations de peuples par des groupes puissants genre Bilderberg, Illuminatis, Francs Maçons, Jésuites, Sionistes, Diabolistes, Sheitanistes, etc.

    RépondreSupprimer
  69. Maigre consolation, mais consolation tout de même : cet article a été vu plus d'un million de fois sur Rue89. Si ça pouvait aider à prendre conscience.

    RépondreSupprimer
  70. Relativisons, car comme dit Romain Rolland :

    "Même dans la lie de la populace, dans ces êtres aux grosses têtes, aux yeux vitreux, aux faces souvent bestiales, trapus et bas sur pattes (...) on voyait, jusque dans cette fange fétide, d'étranges phosphorescences qui s'allumaient, comme des feux follets dansant sur les marais: des regards merveilleux, des intelligences lumineuses..."

    J'en ai vu 3 ou 4 sur la deuxième vidéo.

    RépondreSupprimer
  71. @ydenisdelaporte

    Article digne d'un garde-frontière de la RDA!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est probablement car je l'ai été, pour arrondir mes fins de mois.

      Supprimer
  72. Je n'aurai pas mieux dit "Charognards" et "Nécrophiles", perdre sa dignité pour du plastique. Encore plus pitoyable que les jours de soldes et tout ça pour mettre en vente sur le Net.

    Ça aurait été de la bouffe ok mais là je suis bouche bée.

    Merci à l'auteur, article digne d'un reporter de guerre.

    RépondreSupprimer
  73. Je n'aurai pas mieux dit "Charognards" et "Nécrophiles", perdre sa dignité pour du plastique. Encore plus pitoyable que les jours de soldes et tout ça pour mettre en vente sur le Net.

    Ça aurait été de la bouffe ok mais là je suis bouche bée.

    Merci à l'auteur, article digne d'un reporter de guerre.

    RépondreSupprimer
  74. Je n'aurai pas mieux dit "Charognards" et "Nécrophiles", perdre sa dignité pour du plastique. Encore plus pitoyable que les jours de soldes et tout ça pour mettre en vente sur le Net.

    Ça aurait été de la bouffe ok mais là je suis bouche bée.

    RépondreSupprimer
  75. Dans le tas, il devait y'a avoir beaucoup de gens qui venaient pour se faire du pez gratos... mais qu'est ce qui vous dit que dans le tas, il n'y a pas des gens qui ne vont pas du tout garder ce qu'ils ont acheté mais qu'ils vont peut être tout revendre pour payer leur loyer ou la cantine du gamin...

    RépondreSupprimer
  76. Bonjour,

    Suite à l'article de Rue89 publié aujourd'hui, je tenais à adresser un message de remerciement à votre compagne. Combien de fois suis-je allée au Virgin des Champs en pensant acheter un livre vite fait. et combien de fois suis-je restée 1h30 à flâner dans les rayons, finissant par acheter 5 livres de plus. Les sélections mises en valeur étaient souvent originales, les petits messages sur les couvertures pertinents. Je n'ai jamais été déçue par mes achats..Souvent, je me disais justement que les sélections étaient plus pertinentes que ce que je voyais dans certaines librairies indépendantes. Merci pour ça. Les charognards continueront d'exister, ils sauront refaire du bruit. D'autres comme moi, qui j'en suis sûre sont nombreux, sont en train de lire en silence vos conseils de lecture. Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci BEAUCOUP pour ce commentaire, que je vais m'empresser d'envoyer aux "interviewés".

      Supprimer
  77. Quand j'ai lu ton article j'ai cru que j'avais un bouquin d'Orson Welles dans les mains genre la guerre des mondes.

    Immense soutient à toi et à ta compagne, j'espère qu'elle retrouvera du travail si ce n'est déjà fait.

    La "liberté d'expression" ne me permettant pas d'écrire chacun des mots qui me sont passer dans la tête à propos de ces pourritures, je vous souhaite bonne continuation Mister Gutsy et essayer vous un peu plus à l'écriture car c'est limite un chef d'oeuvre ce billet :)

    Cordialement,

    Mickaël E.

    RépondreSupprimer
  78. Merci pour ce billet criant de perdition, l'Homme est un loup pour l'Homme ce n'est pas nouveau, et nous ne sommes pas le seul pays qui pourrait montrer ce genre d'attitude...

    Mais pourrions nous enfin en montrer une différente ? Être un exemple ? C'est une honte de voir des gens parler à ces vendeurs de la sorte, à ces personnes d'ailleurs, quel que soit leur métier !!

    Il n'y a aucun respect, je ne souhaite rien à ce gens, ils ne méritent rien.

    Je partage, encore merci !

    RépondreSupprimer