dimanche 19 janvier 2014

The Dark Side of Royo





Il est toujours intéressant de découvrir les premiers travaux d'un artiste, surtout lorsque celui-ci est connu dans le monde entier pour une oeuvre radicalement différente. Sur ce thème, j'avais fait un post spécial Boris Vallejo, qui montrait tout une partie de son boulot restée jusque-là confidentielle.
Au tour d'une autre figure des années 80/2000, Luis Royo, de passer à moulinette du Remember.

Connu et reconnu ( via ses interminables livres sur le sujet ) comme Pape Manarien de pin-up pour gothiques, Royo a commencé comme pas mal par la bande-dessinée (avec Antonio Altarriba surtout), le jeu-vidéo, les jaquettes VHS et les couvertures de livres.
Pourquoi personne chez nous ne connait cette partie de son travail, mystère, mais les allemands ne s'y sont pas trompés : l'aérographe de l'espagnol a fait des ravages sur de très nombreuses jaquettes de K7 vidéos teutonnes.
Eigthies et Allemagne ne faisant pas (forcément) bon ménage, à vous de juger. Il y a du très chouette, du très laid, du rigolo, du fou, du fade et de l'explosif. Mais quoi que cela puisse être, cela reste à mes yeux intéressant et important.

Ce post s'intéressera donc au jaquettes pour VHS allemandes (la plupart trouvées ici), puis à celles (internationales) pour jeux-vidéos. Un post ultérieur - validé par Antonio Altarriba himself ! - sera consacré à la bande-dessinée et aux couvertures de bouquins.



Pour découvrir les très belles couvertures de Royo pour la revue espagnole CIMOC, c'est > par ici <












































----------------------
JEUX VIDÉOS
----------------------








































4 commentaires:

  1. Il y a une constante dans tout son oeuvre: le peu d'expression des visages des persos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah oui ! Et ça le suit jusqu’à aujourd’hui d'ailleurs...

      Supprimer