Affichage des articles dont le libellé est Post-Apo. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Post-Apo. Afficher tous les articles

dimanche 27 octobre 2013

Soirée(s) VHS





Nasty Hunter, aka Lady Terminator
Télécharger des films comme Les Exterminateurs de l'an 3000  ou Lady Terminator,  cela semble le meilleur moyen de passer une bonne soirée pour peu de frais. Grâce au boulot de passionnés, d'amoureux, qui suent des heures à retravailler tout ça, à extraire la bande vidéo sur PC pour ensuite y recalibrer le son, recaler une bande-sonore meilleure, des milliers de films oubliés sont aujourd'hui disponibles, souvent en très bonne qualité, bien qu'ils n'aient jamais connus de sortie Dvd. Pour certains de ces travailleurs de la bande magnétique, c'est un travail d'orfèvre dont peu de gens se rendent compte de l'arrachage de cheveux qu'il représente.


Mais parfois, posséder en VHS, dans leurs jus, des films comme 2020 Texas Gladiators  ou Amazons , et sa somptueuse jaquette signée Boris Vallejo (faite pour le film), c'est comme qui dirait une valeur ajoutée, un "plus" qui crédibilise, donne un supplément d'âme à la soirée. Malgré la grosse édition Wild Side, avoir Shogun Assassin , version vhs de Baby Cart , c'est comme d'avoir une édition particulière d'un livre que j'aime. On peut se dire qu'il n'y a pas de différence entre la première édition du Matheson Je suis une Légende  (chez Présence de Futur grand format) et la dernière, ou entre les revues Creepy sorties  à l'époque et la récente - et très belle - réédition en intégrale. Techniquement c'est vrai, il n'y en a pas, à quelques détails près tout de même, qui donnent une autre dimension à l'objet : le papier, l'odeur, la texture, l'idée de transmission, la preuve de son périple. En un mot : son histoire.


Récemment, j'ai mis la main sur un super lot de VHS, triées sur le volet. Pas mal de Post-Apocalypse (j'adore ça, que ce soit écrit, filmé, video-ludiqué, écouté), quelques polars italiens, de l'action, du cool, du beau, du Vallejo, du fitness avec Traci Lords... bref, que du bon.
En voici les jolis scans, auxquels j'ai ajouté deux trois trucs trouvés à droite à gauche, dont la jaquette de Ténèbres dédicacée par Il Maestro Argento. J'avais alors 12 ans...


Pour plus de VHS, d'infos, de jaquettes, de cool et de folies, allez sur Videotopsy, le blog de l'ami Otto Rivers !


----------------------




LE film post-apo par excellence, avec un Don Johnson tout jeune, réalisé par l'acteur L.Q. Jones, l'une des trognes favorites de Sam Peckinpah. Tiré d'une superbe nouvelle de Harlan Ellison, A boy and his Dog  (Apocalypse 2024 en français ! ) a également connu une excellente version BD par Richard Corben et Ellison himself au scénario. Aussi, en plus d'y faire de fréquents clins d’œil au fil de ses jeux, la série vidéo-ludique Fallout (à jamais dans mon cœur) a puisé dans cette œuvre l'idée des "Abris" (en l'épaississant notablement) fermés au monde extérieur, dans lesquels de nouvelles sociétés se sont créées, niant le monde extérieur aux générations futures. Un must, réellement. Incontournable.

A gauche la Bd de Corben. A droite, le recueil Nouveaux Mondes de la Science-FictionFiction Spécial n° 22, seule édition dans lequel le texte de Ellison est lisible chez nous (facilement trouvable pas cher sur le net ou ailleurs).

Fantasmatique et ô combien mensongère affiche. Très bon film, au passage.










Détail amusant : sous un aspect de nouveauté, la jaquette de cette édition des Rats de Manhattan n'est en fait qu'un détail de l'affiche du film (voir ci-dessous)












----------------------------




Le premier film de Jonathan Demme (sous la houlette de Roger Corman bien sûr), qui réalisera plus tard Le Silence des Agneaux  et Philadelphia  ! A noter le rôle étrange et très intéressant de la belle Barbara Steele, en directrice de prison handicapée, qui brise les taulardes par frustration de ne pas leur ressembler. 

 Magnifique affiche de "La Reine des Amazones", signée Renato Casaro

Laurent Melki

Laurent Melki

Laurent Melki

Laurent Melki

Les fameuses Amazones de Boris Vallejo, qui donnèrent tout son sens (le seul ?) au film.

Une autre édition du film "Le Couvent Infernal" de Bruno Mattei, avec une bien belle jaquette signée Boris Vallejo




Et hop, un petit Tomas Milian !









Comment peut-on résister à Wendy O' Williams et Sybil Danning dans un même film ?



 Nasty Hunter aka Lady Terminator !

La version VHS de Baby Cart, remplie de scènes des deux premiers films, avec une bande-son différente.



Pourquoi celui-ci ? Pour Traci Lords voyons !